Stadia Connect : l'amuse-bouche de Google sur sa plate-forme de streaming avant l'E3 ! (déploiement en Novembre)

Alors que l'E3 ouvrira ses portes Samedi prochain, le 8 Juin, Google a décidé de ne pas attendre et de dévoiler en primeur, enfin, les détails techniques de sa plate-forme de jeux vidéos streaming, Stadia.

 

 

Via un direct nommé pour l'occasion "Stadia Connect" durant quelques 26 minutes environ, Google a été donc bref mais a délivré bon nombre d'informations sur Stadia, initialement nommée "projet Stream" et initiée depuis le 1 Octobre 2018 ; une période de tests et d'adaptation sur un panel sélectionné qui a permis, lors de la GDC 2019 en Mars, d'officialiser la plate-forme, promettant un gameplay qualitatif sans forcément avoir une énorme bande passante ; c'était la promesse annoncée par Google qui avait, par ailleurs, distillé au compte-goutte quelques informations sur les traitements et rendus-image lors de sa dernière I / O sans aller dans les détails, côté utilisateur.

 

"Ghost Recon : breakpoint" (franchise Tom Clancy's),
avec des vues multijoueurs assez intéressantes.

 

Quoiqu'il en soit, hier, le 6 Juin 2019, la firme de Mountain View s'est enfin lancé dans le grand bain de ce marché déjà fortement occupé par Sony, Microsoft ou encore Nintendo. Après quelques mots ultra-doux des Studios Larian (Baldu's Gate 3) quant à la souplesse de la plate-forme (un terminal suffit : aucune configuration requise mise à part le débit de la connexion Internet, évidemment), Google donne enfin un ordre réel d'idée quand au débit minimal à avoir pour jouer dignement sous Stadia.

 

Comme le montre l'illustration ci-dessus, il est recommandé d'avoir 10 Mbps, même si 5 Mbps pourraient être toléré (mais aucune garantie, pour le coup, d'avoir une qualité d'image et une fluidité de connexion, surtout, acceptable : en clair, en-dessous, cela risque fortement de freezer ou lager). Avec un débit minimum de 10 Mbps, l'utilisateur pour avoir un son stéréo. Autour de 20 Mbps et toujours selon Google, la vidéo sera en format HDR avec un surround 5.1 ; le must étant 35 Mbps avec une image en 4K (contre 1080p "seulement" en 20 Mbps voire 720p pour les petites connexions). A noter que peu importe le débit, l'image-par-seconde reste inchangée : 60 fps. Pour tester votre éligibilité : https://projectstream.google.com/speedtest.

Principalement, deux packs (accessibles depuis le store Google francophone officiel) ont été annoncés :

 

  • "Stadia base" : accès gratuit et, donc, à la demande (on ne paye que ce que l'on désire comme un jeux et non un tarif). Exempt de promotions, remises et de propositions de téléchargements gratuits - éventuels - de jeux en streaming. Disponibilité : 2020 ;
  • "Stadia pro" : Promotions, remises et propositions de téléchargements gratuits - éventuels - de jeux en streaming comme Destiny 2 (son ensemble : add-on, contenus, y compris le pass annuel "shadowkeep") ainsi que 3 mois gratuits (pass "Buddy" à garder pour soi ou pour offrir à ses proches / amis... gageons que la procédure sera plus aisée que sur d'autres plate-formes comme Steam (Valve) où, pour offrir quelque chose, il faut d'abord payer un contenu dans un délai précis...). Prix mensuel du pack : 9, 99 euros ;

 

La manette bleu-nuit Stadia,
en édition limitée et incluse dans le pack "Founder's édition" !

 

  • "Stadia founder's édition" : un pack orienté pour attirer les aficionado en leur proposant de multiples avantages. En effet, pour 129 euros, l'utilisateur aura accès à tout un tas de contenus et fonctionnalités exclusives liées à l'achat dudit pack, à commencer par une Chromecast Ultra (pour gérer la 4K et qui est actuellement vendue au prix de 79 euros sur le store de Google) ainsi qu'une manette Stadia édition limitée bleu-nuit. Comme il s'agit d'un pack spécial (et, attention, aux offres et contenus limités : les indécis(e)s sont prévenu(e)s !), il serait possible, seulement via cette abonnement, de personnaliser son pseudo en ligne. Autre surprise : l'offre de Destiny 2 entière du pack Stadia pro est incluse dans Stadia founder's édition. Pré-commande disponible depuis hier.

 

Côté compatibilité, le service de streaming de jeux vidéos sera accessible depuis la Chromecast Ultra donc mais, également, depuis le navigateur Chrome (bureau, mobile ou encore tablette) voire depuis l'application dédiée "Stadia", via - uniquement pour l'heure mais Google promet plus de compatibilité-smartphone à ce niveau - le Pixel 3.

 

La manette (hors édition spéciale) Stadia est vendue à 69 euros et déclinée en trois coloris : "résolument blanc", "simplement noir" ou "wasabi". On peut choisir une manette madeinGoogle via la Stadia dédiée et son bouton de streaming "qui garantie un accès direct" mais Google souligne, cependant, que tout autre contrôleur ferait l'affaire (une manette Xbox, PS type DualShock...). De plus, il est rappelé que l'accès streaming envoie des données de manière sécurisée vers le data center de Mountain View.

A noter, que le pack Founder's édition (limité, encore une fois !) est d'ores-et-déjà disponible dans 14 contrées, à savoir : la Belgique, l'Espagne, l'Italie, la France, l'Allemagne, le Canada, le Danemark, l'Irlande, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, la Finlande, l'Angleterre et, bien sûr, les États-Unis... A suivre !

 

Source : Blog Google - 6 Juin 2019 - Stadia : tarifs et packs.