Valve : retrait d'un jeux mettant en scène le harcèlement, le meurtre et le viol envers les femmes !

Alors qu'aujourd'hui, le 8 Mars 2019, est consacré à la journée Internationale pour les droits des femmes, certains développeurs utilisent leur imagination et leur connaissance pour créer des concepts-jeux aussi lugubres qu'immoraux. C'est le cas du créateur de Rape Day (Jour de Viol), un jeu où le personnage doit harceler, tuer et violer pour pouvoir progresser dans la trame...

 

 

Interloqués et surtout outrés qu'un tel jeux vidéo ait pu être en accès libre sur la plateforme de Valve (Steam, qui le distribuait), une pétition a été lancée sur Change.org en vue de mettre la pression à l'éditeur communautaire de jeux vidéos en ligne, chose qui a fonctionné puisque le jeu est désormais retiré du catalogue d'achat de Valve : "nous respectons le désir des développeurs de s’exprimer et le but de Steam est d’aider les développeurs à trouver un public, mais ce développeur a choisi un contenu et une manière de le représenter qui rend la tâche très difficile pour nous", est-il ainsi expliqué en date du 6 Mars 2019, dans un communiqué officiel de la plate-forme Steam.

Des propos alors-même qu'en Juin 2018 l'éditeur se targuait d'avoir établit diverses règles éthiques qui repose, en fait, sur la bonne volonté des développeurs et de leur conscience ce qui prouve que cela ne fonctionne pas ; un discours en demi-teinte pour optimiser, sans doute, les entrées dans le catalogue à un rythme régulier pour contenter le goûts de tous et toutes. Un choix stratégique assumé en catimini par Valve qui peut jouer sur les deux tableaux tout en ne dépassant pas les limites légales.

 

Une affaire qui n'est, d'ailleurs, par sans rappeler un autre retrait de jeux en Mai 2018, sur Steam également : Active Shooter, qui prônait l'usage massif d'armes au sein d'un lycée et dont le but étaient de tuer le plus de civils ou, ici, étudiants / lycéens possibles se qui n'était pas sans rappeler les drames multiples endurés aux États-Unis à ce sujet comme la fusillade à Columbia (1999) ou encore celle au lycée de Parkland, en Floride (2018), ce qui mettait à plat, encore une fois, la question de la libre-circulation des armes dans ce pays ou, du moins, la facilité d'accès de ces armes, même avec des permis de ports d'armes, quand la réglementation était officiellement respectée...

Le jeu vidéo Rape Day n'est donc plus disponible en ligne mais son développeur - Jake (qui n'a pas souhaité donné son nom...) concède que le jeux n'est pas adapté à un grand public et qu'il envisage de le vendre directement depuis son site internet... A suivre !

 

Source : Steam (Valve) - 6 Mars 2019 - Rape Day : retrait du jeu.