Redémarrage Windows 10 Home : seulement "28 % des utilisateurs" connaîtraient l'existence des heures actives !

C'est l'UCL qui le dit : en effet, selon une étude publiée récemment par l'UCL (University College de Londres), les utilisateurs de Windows 10 Home n'auraient pas suffisamment conscience de pouvoir paramétrer le téléchargement et l'installation des mises à jour de l'OS, causant ainsi divers redémarrages pour appliquer lesdites mises à jour jugées forcées ou trop redondantes, du moins, par les utilisateurs.

 

 

En effet, selon Jason Morris, Ingolf Becker et Simon Parkin, à l'initiative de cette enquête composée de quelques 44 questions, sur les 93 participants sondés, le dernier OS de Microsoft manque de clarté quand aux options ou choix disponibles qui peuvent s'offrir à eux en tant qu'utilisateurs et utilisatrices, afin d'éviter des redémarrages sécuritaires intempestives alors qu'ils sont activement sur le terminal intégrant la version Home de Windows 10. Si l'option des heures actives permet, cependant, de paramétrer l'installation et les reboot du terminal, elle ne semble pas être assez explicites ou clairement mise en valeur du point de vue "Windowsien" : "seulement 28% des utilisateurs connaissaient son existence. La plupart des utilisateurs ne sont pas au courant des mises à jour de qualité (correctifs de bugs), sachant que les mises à jour agissent principalement pour ajouter des fonctionnalités. La moitié de nos participants signalent des redémarrages inattendus, tandis que des inquiétudes grandissantes se manifestaient quant à l'état de leur périphérique si une mise à jour prenait beaucoup de temps. Les participants qui avaient eu des expériences négatives antérieures avaient peu d'espoirs quant à leur capacité à contrôler les mises à jour que ceux qui n'en avaient pas", constate ainsi l'équipe étudiante de chercheur, dans leur rapport "in control with no control : perceptions and reality of Windows 10 Home edition update features", qui s'est penché uniquement sur la version 1803 (April Update) de Windows 10 Home.

 

Du coup, comme l'utilisateur n'avait pas forcément conscience de cette option (au sein de l'Update de Windows 10 avec une tranche d'heures "actives" à personnaliser...) il utilisait les heures par défaut du système qui pouvait commencer à installer et redémarrer ledit système, par défaut, entre 5 et 8 heures du matin inclus et dès 17 heures, en fin d'après-midi ; des horaires de prédilection où l'utilisateur était fatalement dérangés (surtout le début de soirée avec de longues applications de mises à jour). A cela, s'ajoute le glas sécuritaire du genre puisque l'OS veille constamment à savoir s'il possède les derniers correctifs en vérifiant pro-activement ces derniers à différents niveau (installation patch, vérification de l'installation du patch, analyse depuis la dernière date de mise à jour...). Conclusion : quand l'utilisateur devait reprendre là où il en était après cette mise à jour "forcée" - ou plutôt mal paramétrée - 43,3 % du panel interrogé ont estimé que cela était gênant en productivité puisqu'il devait "perdre du temps à rouvrir" les logiciels / applications avant le reboot. A noter, toutefois, qu'ils étaient 37,6 % à ne pas estimer que ces redémarrages redondants l'étaient.

 

(Source : StickyComics.com)

 

Le groupe de chercheurs émet une recommandation à l'égard de Microsoft afin que ce dernier explicite davantage la possibilité de pouvoir paramétrer ces fameuses heures actives sous Windows 10 Home ; ou du moins de la mettre davantage en avant et de manière chronique. De plus, hormis cette option, le rapport préconise d'obtenir clairement l'autorisation de l'utilisateur avant les redémarrages du système... A suivre !

 

Source : "in control with no control : perceptions and reality of Windows 10 Home edition update features" (PDF : Anglais) - UCL (University College Londres).