"Adieu Opportunity et bien joué" : la NASA abandonne la mission de sauvetage du rover sur Mars (la veille de la St-Valentin...) !

Voilà, c'est bel et bien fini... Après des mois de tentatives pour récupérer les balbutiements d'un signal, d'un son ou même d'un échos du rover coincé sur Mars, la NASA vient d'annoncer officiellement, depuis le 13 Février 2019, qu'elle mettait fin aux recherches pour rétablir une communication avec Opportunity !

 

 

"Quand je pense à Opportunity, je me souviendrai de cet endroit sur Mars où notre rover intrépide a dépassé de loin les attentes de tous [...] Mais ce que je chérirai sans doute le plus, c'est l'impact qu'Opportunity a eu sur nous ici sur Terre. C'est l'exploration accomplie et les découvertes phénoménales. C'est la génération de jeunes scientifiques et ingénieurs qui sont devenus explorateurs de l'espace avec cette mission. C'est le public qui a suivi chacune de nos étapes. Et c’est l’héritage technique des rovers d’exploration Mars, embarqués à bord de Curiosity et de la prochaine mission Mars 2020. Adieu, opportunité et bien joué", communique John Callas, en charge du projet MER (Mars Exploration Rover) au sein de la section JPL (Jet Propulsion Laboratory).

 

Source : NASA.

A son actif, le robot-explorateur a permis la découverte de la fameuse météorite, en Janvier 2005, nommée "heat shield rock" du fait qu'elle ait été trouvé alors qu'Oppy (surnom du rover) revenait d'une mission sur une des plaines de Mars (Endurance), vers son bouclier thermique ; ce qui a donné le nom à cette roche extra-terrestre.

 

Homestake (Novembre 2011) - Source : NASA.

2004, 2011, 2012, ou encore 2017 ont été des années-clés quand à la réunion de preuves de l'existence d'eau ou de traces d'eau : dès 2004, en effet, la présence de petites "baies" (hématites) mettent en lumière que Mars avait eu autrefois de l'eau. le 4 Novembre 2011 (sol 2 766 Martien), des traces de gypse sont révélées dans la zone-extrême à Endeavour, au Cape York (cratère) via une veine minérale de 45 centimètres que la NASA nommera Homestake. Entre Septembre et Décembre 2012, une autre trace d'existence d'eau est constatée (à partir de résidus, entre-autres, d'argile), toujours au Cape York (mais endroit différent) dans la zone Matijevic Hill qui abrite le Lac "whitewater" et Kirkwood, qui recèle de petites sphérules dites "newberries" (afin de ne pas les confondre avec les "blueberries" (hématites) découvertes en 2004). Toujours en direction progressive du Sud et non sans quelques accrocs, en Avril 2017, le petit rover atteint le Cap Byron, plus précisément la vallée nommée "Persévérance" ou l'objectif restait toujours les traces éventuelles d'eau. Des sillons portaient à croire que l'eau avait autrefois creusé le sol de Mars...

 

 

Officiellement, le robot à parcouru environ 45 kilomètres et n'avait pas une vie très longue techniquement (90 jours Martiens) alors que le robot était fonctionnel depuis 2003. Au 10 Juin 2018 (sol Martien 5 111), Opportunity ne répondait plus. Comme dans les films catastrophes Hollywoodiens, peut-être qu'il pourra servir pour les astronautes en détresse car nul doute qu'il réside encore sur Mars... A bientôt !

 

Source : NASA - 13 Février 2019 - Fin mission de sauvetage Opportunity (Mars).




  • Mots-clef: , ,