CES 2019 : objets connectés, taxis-drônes, 5G dans les airs... L'essentiel du salon !

La cuisine et la maison : vers l'automatisation des tâches (avec une touche de Netflix et d'Alexa)

Alors que les robots semblent être programmés pour conquérir nos cœurs, nos têtes et nos muscles, l'univers culinaire était encore l'un des éléments phare du salon Américain cette année, à la conquête, cette fois, de nos estomacs et de l'optimisation de nos tâches quotidiennes dans la cuisine :

XxX Le robot-apéro made in France (bien sûr) XxX

 

"Bien sûr" car apéro n'est pas Français ! Certes, n'importe qui aurait pu y penser mais eux l'ont concrétisé via "the fresh Geoffrey", un robot qui dispense des boissons, des snacks, de la bière en pression, bref, le rêve quand on veut profiter comme tout le monde de sa soirée sans la passer forcément à la cuisine.

La machine a été conçue par des ingénieurs du Sud-Ouest, à Cahors et le concept optimiser les boissons fraîches à portée de main(s) avec deux compartiments réfrigérants et un jet d'eau pressurisé. Des niveaux permettent d'accueillir des bolées de snacks ou autre bouchées apéritives et le centre peut intégrer, au besoin, un baril de bière vendu dans le commerce avec une sortie (pression) pour verser directement dans le verre.

 

Nul doute que ce petit robot sera le compagnon idéal de vos soirées foot, TV, ou, tout simplement, pour faire office de desserte, en notant qu'il dispose d'une surface plane au-dessus et, qu'à l'arrière, il peut conserver à bonne température deux bouteilles (compartiments spécifiques) de vin ou de Champagne... Bref, une prouesse que l'on ne peut que saluer. Si l'appareil n'est pas aussi bardé de technologie que les robots de la section précédente de ce présent article, il est tout de même autonome et saura vous trouver lorsque vous signalerez un besoin urgent d'être servi en vin ou en limonade.

Pas de prix ni de date mais le site officiel permet de contacter les ingénieux inventeurs de ce monolithe de l'apéritif qui ne manquent pas d'humour pour présenter, dans leur vidéo officielle, le robot-apéritif familiale de demain.

 

XxX Le robot-boulanger ou la machine à faire des miches de pain XxX

 

Si on ne remplacera jamais un vrai boulanger (artisanal, précisons !), on peut tout de même tenter (!) de mettre à disposition du grand public du pain frais dans les grandes surfaces : bon nombre d'enseigne s'y sont mises en proposant des viennoiseries ou encore des petits pains cuits sur place ce qui évite d'avoir une baguette décongelée bien dure sous la dent, même si, il ne faut pas se leurrer, ces pains n'ont pas des ingrédients 100 % naturels ou, du moins, n'ont pas un procédé de fabrication dans les règles de l'art (les temps de repos réduits, l'optimisation de la cuisson via des grands fours qui cuisent en continu le produit rapidement fini...).

 

Quoiqu'il en soit la Cie Wilkinson Baking (Washington, Walla Walla, États-Unis) persiste dans ce segment de marché via le bread bot, un robot qui, à lui seul, est une sorte de ligne de production minimaliste avec les pâtons d'un côté (cuve), au milieu le pétrissage puis, en bout de chaîne dans une sorte de grand four type industriel mais laqué en blanc pour faire moins industriel (?) l'étape finale, à savoir la cuisson des miches de pain.

Son rendement est de 10 miches de pain par heure et l'ensemble est quasiment autonome (comme toute machine, la panne peut résider : il faudra sans doute une intervention humaine, gageons-le). Tout comme une machine à pain (MAP pour les intimes), l'ensemble peut être paramétré (grammage, type de farine, ingrédients, taille des miches, taux d'humidité, vitesse de pétrissage, température de l'eau...) et automatisation oblige, l'on peut veiller au bon déroulement de la chaîne de production depuis l'écran visuel (sur le four).

Si le site vante un produit naturel et frais il ne faut pas oublier que cela reste un pain industriel qui n'incorpore pas les "gestes" d'un vrai boulanger (jusqu'à la "taille", entre-autres et les temps de repos, ici, légèrement accélérés) avec un pain craquant et une mie bien aérée. Reste que cela reste un très bon compromis, cependant, en terme de rapport qualité-prix quand le temps manque le soir pour aller en boulangerie mais on est, encore, bien loin, de la baguette ou de la boule de campagne classique.

Pas de prix mais on retiendra que cette machine s'adresse avant tout à la grande distribution ou aux magasins alimentaires voulant investir dans une boulangerie "express"...

 

XxX Du style dans l'entretien du linge avec le LG Styler XxX

 

L'idée (fixe) ne date pas d'hier : en 2016 et 2017, lors de l'IFA, on pouvait déjà voir le fameux placard qui pliait le linge façon Panasonic, via le Laundroid. Lors de l'édition 2018 du CES, c'est Foldimate qui s'y colle en promettant de plier vos vêtement en moins de 5 minutes. LG présente, à son tour, des améliorations de sa machine LG Styler (déjà officialisé en Décembre 2017, pour l'édition 2018 du CES).

Le Sud-Coréen réitère son innovation du genre qui fonctionne à base de vapeur pour défroisser en douceur, avec une touche antibactérienne, les vêtements. Touche ultime : cette grande cabine ira même jusqu'à imiter le fameux pli du milieu pour les pantalons-homme ; de quoi permettre à certain(e)s de voyager l'esprit léger tout en ayant l'assurance de ne faire aucun pli dans ses vêtements.

L'ensemble embarque bien sûr une touche d'IA avec une vitre "miroir" tactile permettant de sélectionner le programme / cycle souhaité.

L'usage sera probablement pour le milieu professionnel ou, imaginons-le, pour des chaînes d'hôtel prestigieuses (ou non) qui voudraient se doter d'un service pressing à moindre frais ; ou presque : comptez 3 199, 99 dollars (non disponible à la vente en France, pour l'instant).

 

XxX Kitchen Hub : la télévision interactive à portée de cuisine XxX

 

L'installation d'un mini-poste cathodique ou d'une télévision en hauteur (bras télescopique) dans une cuisine, quand celle-ci n'est malheureusement pas "Américaine", s'avère un atout pour regarder un film ou une émission tout en finissant de préparer ou de cuire au four un plat. GE Appliances a bien saisie ceci est a voulu proposer une bête de compétition du genre via le Kitchen Hub, une télévision multimédia tactile de 27 pouces :

 

(Source : Ge Appliances)

 

  • Application de cuisine (SideChef) avec un catalogue de "plus de 5 000 recettes",
  • U+Connect : maison connectée via l'assistant de Google (et compatible avec d'autres appareils de la marque),
  • Intégration de deux caméras pour les appels vidéos et les partages de contenus,
  • Streaming vidéo (Netflix, Hulu), musique (Spotify),
  • Enfin, fonction première : hotte aspirante 600 CFM.

 

Le fabricant promet que son "rideau d'air unique en son genre" permet une protection à toute cette technologie embarquée contre "la chaleur, la vapeur et la graisse". Il faudra voir comment, sur le long terme, un tel produit réagit. Le Kitchen Hub est annoncé d'ici Mai 2019 au prix de 1 199 dollars (1 051,64 euros - cours au 16 Janvier 2019).

 

XxX Whirlpool : le multimédia dans le four et dans une tablette dédiée XxX

Marque que l'on ne présente sans doute plus, le groupe a encore une fois su impressionné lors de ce CES ; on retiendra, parmi l'ensemble des produits annoncés :

 

  • The Whirlpool Connected Hub Wall Oven : un four encastrable connecté qui, en plus de cuire à la perfection, allie la technologie moderne de la RA (réalité augmentée), directement depuis la vitre du four qui est, en "réalité", un écran tactile LCD de 27 pouces. Là aussi, une plateforme dédiée accompagnera novices et initiés (Yummly) dans la conception des plats. Comme à l'accoutumé, ce produit allie innovation technologique tout en minimisant l'intrusion des informations, marque de fabrique propre à Whirlpool qui propose des produits simple et efficaces mais non dénué d'une touche de modernité. Très sympathique même si le prix n'a pas encore été communiqué, concept oblige ;

 

  • KitchenAid Smart Display : une tablette de cuisine embarquant des recettes de cuisine (via Yummly, la plateforme dédiée de Whirlpool) et l'assistant Google. L'écran (10 pouces) est doté d'une protection waterproof (IPX-5) et permet de contrôler les objets connectés de la maison mais aussi de regarder des streaming vidéos (Hulu, HBO Now, Youtube et Youtube TV mais pas de Netflix... ?). Là aussi pas de prix annoncé mais la tablette culinaire tournerait autour de 200 et 300 dollars (et uniquement, pour l'heure, aux États-Unis).

 

 

Sources :




  • Mots-clef: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,