Windows 10 : Windows Sandbox, pour tester les applications en toute sécurité ! ("Build 18305 ou supérieure"...)

Idée ingénieuse ou cloisonnement dans le cloisonnement (pour l'heure, seulement pour quelques éditions du système Windows 10...), le mode Sandbox permet, de manière générale, d'isoler une application douteuse ou sur laquelle un doute est posé - pour "x" raisons : cela peut être aussi à des fins de tests, par exemple, pour éviter un risque éventuel d'infection-système ! - ou encore un logiciel... Microsoft propose sa solution via Windows Sandbox !

 

Une "box" dans une autre : Windows Sandbox,
Microsoft !

 

"Nous avons développé Windows Sandbox : un environnement de bureau isolé et temporaire dans lequel vous pouvez exécuter des logiciels non fiables sans craindre de nuire durablement à votre PC. Tout logiciel installé dans le bac à sable Windows reste uniquement dans le bac à sable et ne peut affecter votre hôte. Une fois Windows Sandbox fermé, tous les logiciels avec tous leurs fichiers et leur état sont définitivement supprimés", explique tout simplement Microsoft dans la page dédiée de cette nouvelle fonctionnalité.

Côté pré-requis, pour en jouir, comptez posséder, au minimum Windows 10 Pro ou Windows 10 Entreprise (Build 18305 ou supérieure : au 10 Décembre dernier, Microsoft déployait la Build 18298 de la version 19H1 - ex-Redstone 6 - de Windows 10) /  une architecture AMD64. Pour le reste, il faudra activer dans le BIOS (utilisateurs aguerris !) la virtualisation si ce n'est déjà fait, posséder au moins 8 Go RAM (recommandé par Microsoft, sinon, 4 Go, au minimum), 1 Go d'espace-disque libre (SSD) et dédier 2 cœurs pour la manœuvre (core hyperthreading : là aussi, Microsoft recommande, au mieux un quad-core). Pour le reste du monde-système, il faudra patienter ou prier pour que la fonctionnalité soit déployé à l'ensemble des éditions Windows 10 voire à d'anciennes versions de Windows dans le plus céleste des cas... A suivre !

 

Source : TechCommunity Microsoft - Windows Sandbox.