FlexPai, Infinity Flex Display : Royole dégaine en premier sa solution d'écran pliable, Samsung en embuscade !

On l'avait annoncé : l'avènement des smartphones à écrans souples / pliables allait se profiler d'ici la fin de cette année 2018. Certes, les rumeurs insistantes et troubles (quand images il y avaient !) de ces quelques dernières années présentaient Samsung comme le premier fabricant qui aurait pu dévoiler en primeur une telle technologie. Finalement, il n'en a rien été puisque c'est Royole, évoqué lors du dernier salon Allemand de l'IFA notamment, qui a eu les honneurs, fin Octobre dernier !

 

(Source : Royole)

 

En effet, depuis le 31 Octobre 2018, le fabricant annonce fièrement son smartphone à écran souple et, qui plus est, déjà commercialisable. La bête est déclinée sur le site officiel en deux modèles (128 Go et 256 Go, extensible via microSD jusqu'à 256 Go ; mémoire vive : 6 Mo voire 8 Mo, selon modèle) sous Android 9.0 (WaterOS), le tout intégrant une puce type Snapdragon Qualcomm (séries 8) octocore cadencée à 2,8 GHz.

 

(Source : Royole)

 

L'écran - flexible donc - AMOLED  (308 ppi) de 7,8 pouces intègre une caméra double de 16 Mpx + 20 Mpx (f / 1.8) autofocus avec stabilisateur-image et fonction flash. Il supporte le Bluetooth, est compatible en point Wi-Fi type Hotspot et permet de recharger sa batterie de 3 800 mAh via USB-C.

 

Le FlexPai accuse un poids de 320 grammes (134 mm x 190,35 mm x 7,6 mm) et oscille, en prix, entre 1 388 euros pour le modèle 128 Go et 1 539 euros concernant le modèle à 256 Go.

 

Encore en pleine conférence (la "SDC" - Samsung Developer Conférence - qui se tient actuellement du 7 au 8 Novembre, à San Francisco), Samsung est arrivé derrière son concurrent quelques jours après (hier, le 7 Novembre) avec un très rapide aperçu de sa solution home-made (nommée "Infinity Flex Display") aux allures plutôt compacte pour ne pas dire massive (on est loin de la finesse du FlexPai de Royole) et un petit message annonçant une arrivée pour "bientôt". Reste l’originalité du produit : un smartphone qui se déplie pour mieux dévoiler une tablette, plus fine. Une épaisseur matérielle à demi-pardonnée, donc, surtout qu'ici l'usage est multiple, ce qui pourrait damer le pion à Royole qui ne propose "seulement" qu'un smartphone souple sans transformation aucune.

La concurrence s'annonce bien rude mais il faudra - enfin ! - que Samsung dévoile à son tour les caractéristiques complètes de ce précieux terminal pour ne plus indéfiniment traîner dans une galaxy lointaine là où d'autres ont déjà commencé à entamer les festivités sidérales du genre... A suivre !

 

Sources :
- Samsung developers (Tweet du 7 Novembre 2018),
- Royole (site officiel).