Windows 10 : nouveautés majeures de l'October 2018 Update (gravée dans la Redstone 5) !

Fonctionnalités sécuritaires

Windows 10 voit, aussi, ses fonctionnalités sécuritaires renforcées ou remaniées :

 

  • Adieu "Windows Defender Security" et bonjour "Windows Security" ("Sécurité Windows") : l'interface change de nom, de (fluent) design - légèrement - mais aussi d'agencements. En effet, outre une nouvelle terminologie, les "menaces actuelles viennent se loger en tête de liste dans la section "Protection contre les virus et menaces". Toujours dans cette section, dans la catégories liées au ransomware et à leur protection, dans les paramètres de gestion, une nouvelle option permet d'autoriser ou non une application à accéder aux dossiers de manière "contrôlée". Cette option permettra de faire le point sur les applications bloquées tout en permettant à certaines d'étendre leurs droits-système : il s'agira, alors, de bien réfléchir avant de pouvoir intégrer ou non une application dans cette liste qui est un grand classique de la plupart des anti-virus, par exemple. De plus, "Gérer les fournisseurs de sécurité" donne un accès rapide à certaines applications du genre ou permet, tout simplement, d'afficher quelques bribes d'informations...
  • "Windows Defender Application Guard" : la démarche pour activer ce service sécuritaire (pour les entreprises) a été simplifiée et, ici, a été ciblée pour activer facilement l'application Edge spécifiquement en "navigation isolée". Aucune idée si ce verrou activable de manière rapide pourra s'étendre pour d'autres applications voire d'autres versions de Windows... ;

 

  • La section "Protection du compte" voit apparaître, en bas, une option nommée "verrouillage dynamique" qui permet de voir en un instant le nombre de PCs associés au compte du système. Une option permet de paramétrer le type de verrouillage à appliquer ;
  • Support du WSL (Windows subsystem for Linux) au sein du pare-feu de Windows ;
  • Windows Hello (pour les professionnels) s'arme de l'authentification biométrique sous AAD (Azure Active Directory) et AD (Active Directory) avec la possibilité d'utiliser un code PIN (pour Windows Hello) ;
  • Avènement de "Web Sign-In", une fonctionnalité spécifiquement prévue pour les PCs sous AAD (et associés). Le but : pouvoir se connecter sans forcément rentrer un mot de passe mais, plutôt, en cliquant sur un bouton dédié. Hormis ce cas précis, les utilisateurs partageant un même terminal peuvent accélérer la bascule de compte-à-compte via l'avènement de "Fast Sign-In".