Made by Google : Pixel 3 et 3 XL, Home Hub, Pixel Slate, Chromecast... Le récap' !

Google+ ne sera plus d'ici 2019 suite à l'exposition de 500 000 comptes-utilisateurs (G-)

 

 

Alors que le temps était à la fête pour la firme de Mountain View, son réseau social venait fraîchement d'être enterré (alors-même qu'il l'était déjà, officieusement, pour bon nombre de détracteurs) suite à la découverte fâcheuse d'un faille mettant à mal les informations des quelques 500 000 comptes-utilisateurs inscrits sur la plateforme sociale.

Dans un billet dédié, le géant explique tant bien que mal que la découverte du bug effective n'a eu lieu qu'en Mars 2018 alors que son introduction malveillante avait eu lieu... en 2015, selon le WSJ. Même si l'exposition potentielle s'est portée sur des "données statiques" - nom, e-mail, adresse, loisirs, sexe, age... - et que "90 % des sessions-utilisateurs de Google+ étaient de moins de cinq secondes", danger il y avait, incontestablement.

Pointée du doigt, une API intégré au sein de "Strobe", un projet qui "a examiné le fonctionnement des contrôles de confidentialité, de plates-formes où les utilisateurs n'utilisaient pas les APIs en raison d'inquiétudes concernant la confidentialité des données, les domaines dans lesquels les développeurs avaient peut-être un accès trop large et les domaines dans lesquels les politiques d'action devaient être resserrées". Ironie du sort (?) : c'est en faisant une "audit" au sein de ce projet se voulant vertueux que Google a découvert une API bugée qui pouvait, par ricochet, permettre potentiellement à un individu malveillant d'accéder à certaines informations du profil-utilisateur mais aussi à ses cercles ou connaissances mais, rassure t-on, "aucune autre donnée", ce qui est, tout de même, déjà pas mal.

 

"Dans les prochains mois"...

Conscient de l'ampleur de l'évènement, Google en profite, probablement, pour présenter à ses utilisateurs une future nouvelle interface au niveau des permissions accordées ou non aux applications tierces tentant d'accéder à un profil-utilisateur donné. Le réseau social G+ était en perdition depuis quelques années, même s'il avait trouvé, bon nombre d'abonnés qui affectionnaient son design fluide, simple et surtout reposant face à certaines usines à gaz qui, à trop proposer de fonctions, en oublieraient (?) leur fonction première : faire interagir l'utilisateur avec d'autres sans avoir besoin de jouer à un jeux ou aimer un contenu fortement recommandé... Pour l'heure, Google a préféré annoncé la fermeture progressive de G+ pour une fermeture définitive prévue dans 10 mois, en Août 2019 : "Au cours des prochains mois, nous fournirons aux utilisateurs des informations supplémentaires, notamment concernant les moyens de télécharger et de migrer leurs données", indique le géant dans un récent post sur son compte officiel G+... A suivre !

 

 

Sources :