Désactiver l'historique des positions chez Google ne désactive pas l'historique des positions (j'achète des vacances en Espagne) !

Certain(e)s l'ont peut-être déjà remarqué depuis un temps via des données que Google partageait publiquement au sein d'autres applications alors qu'il n'était pas censé le faire... Plus que de la paranoïa ou de la simple étourderie (?), cette présomption s'incarne définitivement via une récente étude de l'Associated Press établie conjointement avec des chercheurs de l'Université de Princeton qui ont croisés certaines données du moteur de recherche de Mountain View et se sont aperçus que la désactivation de l'historique des positions n'était, paradoxalement, pas un gage de confidentialité à ce niveau, pour l'utilisateur qui voyait quand même, à son insu, ce type de données collectées...

 

 

Si une manipulation manuelle sera toujours possible (Google propose depuis un temps, désormais, le téléchargement, la consultation voire l'effacement de son historique Web), elle résidera fastidieuse puisqu'il faudra reprendre une période ou un jour pour effacer les pages alors récoltées par Google alors que l'historique de position est désactivée.

La firme multinationale Américaine, de son côté, estime que tout est claire et que l'utilisateur a tout les outils pour gérer sa vie privée au sein du service : "Nous fournissons des descriptions claires de ces outils et des contrôles fermes pour que les utilisateurs puissent les activer ou les désactiver et supprimer leurs historiques à tout moment", selon le porte-parole de Google, suite aux constats multiples mis en évidence par l'Associated Press.

Dans les faits et de manière subtile mais non cachée, certes, dans la section "commandes relatives à l'activité", désactiver "activité sur le Web et les applications", en plus de l'option des historiques de positions permettrait de ne plus être tracé de la sorte, en théorie. Il conviendra bien de noter que l'utilisation du service vaut acceptation implicite des CGU dudit service en question, quand bien même celui-ci propose autant d'option d'un même pan : la vie privée ; avec ses dérives latentes. Reste une autre solution : l'usage d'un autre moteur de recherche... A suivre !

 

Source : Associated Press - 13 Août 2018 - Désactivation historique positions : Google continue le tracking.