WhatsApp : les messages transférés peuvent maintenant être identifiables !

Nouvelle fonctionnalité appréciable pour le service VoIP : l'utilisateur pourra savoir l'origine d'un message, si ce dernier a été écrit ou non initialement par son expéditeur !

 

 

Comme souligné dans son billet du 10 Juillet dernier, WhatsApp affirme sa volonté de mettre à disposition de l'utilisateur une telle information, à priori secondaire voire anodine. "Nous vous encourageons à traiter avec précaution les messages transférés avant de les transférer à votre tour", explique la plateforme de messagerie, une recommandation à demi-mot réitérée après les multiples lynchages essuyés en Inde, depuis Mai 2017 - et plus récemment, fin Juin 2018 - où l'application connaît un vif succès, via ses quelques 200 millions d'utilisateurs. Selon la presse locale, près de 22 personnes auraient ainsi péri depuis l'an dernier, du fait de la propagation de fausses rumeurs mettant en scène des kidnapping ce qui avait conduit certains habitants d'Ahmedabad à faire justice soi-même en violentant physiquement des membres de la population locales, basé sur une unique présomption simple : "Les gens dans la foule ont matraqué à coups de poings et de pieds les quatre femmes. Certains les ont même frappées avec des bâtons et les ont tirées par les cheveux, causant de graves blessures à Shantadevi", rapport l'agent de police JA Rathwa, selon l'AFP.

En langue locale (hindi) et en Anglais, WhatsApp a tenu à mettre en garde les utilisateurs sur la façon d'utiliser et surtout d'interpréter les contenus, sur l'application de messagerie : "Ne prêtez pas attention au nombre de fois où vous recevez un message. Le fait qu'un message soit partagé de nombreuses fois ne le rend pas véridique", pouvait-on lire, entre-autres, dans de nombreux journaux vendus en Inde où l'entreprise avait, pour le coup, acheté de nombreux encarts pour mieux diffuser le message préventif.

 

De gauche à droite :
Brian Acton et Jan Koum.

Réelle action ou simple tempérage, il faudra, cependant, bien plus au couple WhatsApp-Facebook pour rebondir : en effet, depuis Septembre 2017, l'un des co-fondateur, Brian Action, a quitté le navire pour se consacrer à Signal, une fondation à but non lucratif orientée dans la crytographie. Même glas de cloche pour Jan Koum qui a décidé, depuis Avril 2018, de partir de WhatsApp pour mieux se consacrer à ses loisirs comme les Porsche, la mécanique et le frisbee. Sans doute un bon moyen de décompresser psychologiquement après avoir, sans doute, jouer des bras et des poings face à Mark Zuckerberg qui peut, toutefois, se réconforter avec les chiffres de WhatsApp en 2017 : 1 milliard d'utilisateurs actifs par jour, 1,3 milliard d'utilisateurs actifs par mois, 55 milliards de messages envoyés par jour et 1 milliard de vidéos partagées par jour. Septembre 2017, concernant la France, l'application regroupe pas moins de 13,3 millions d'utilisateurs mensuellement... A suivre !

 

Source : Blog WhatsApp - 10 Juillet 2018 - Messages transférés identifiables.