Qwant : bon ninif' au moteur de recherche Français qui souffle sa cinquième bougie ! (re-né un 4 Juillet)

Cela n'a pas l'air mais, mine de rien, le temps file pour les deux co-fondateurs de Qwant, Jean-Manuel Rozan et Eric Leandri, qui ont eu l'idée, voilà cinq ans déjà, en 2013, de faire un moteur de recherche made in France. Arrivé en 2018, c'était une belle occasion de fêter ça avec un nouveau lifting !

 

 

A l'époque, la particularité ET l'originalité de Qwant, c'était les résultats en quatre colonnes, comme le "desk" façon Twitter, bref une foule de résultats de requêtes, on en avait jamais assez et c'était tant mieux... Aujourd'hui, la nouvelle version s'est - malheureusement ? - calée à l'ère Google avec un affichage plus sobre sur deux colonnes et une fiche avec un média (photo) sur la droite ; Oui, tout comme Google mais avec la "Qwant touch", si on veut naviguer en eaux nettiènnes Françaises, il est vrai.

Le menu latérale reste et en horizontal, résident "Qwant" et "Music" dont la dernière section est toujours aussi agréable en terme d'esthétique et de navigation. "Nous avons choisi de construire notre logo autour de 3 spots lumineux (rouge, vert, bleu) qui, une fois combinés, permettent de décliner une infinité de couleurs. L ’étendue de toutes les nuances possibles de couleurs symbolise pour nous la diversité et la neutralité de nos résultats, qui permet à chacun de voir le monde tel qu'il est et de le parcourir dans toute sa richesse, sans l’enfermer dans ses propres convictions", expliqué ainsi le designer du nouveau logo, également revisité, Pierrick Thébaut. Le logo-même a ainsi muté pour avoir un espace moins grand : apparemment, pour certain(e)s, ce "Q" non-fermé représentait un nom en deux temps via "Q-want".

 

En aparté, outre de nombreux changement, on pourra noter que Tristan Nitot a rejoint récemment les rangs de Qwant, depuis le 4 Juin dernier officiellement, en qualité de Vice-Président "Advocacy". Affecté auparavant et de longue date à Mozilla Europe (fondateur et membre actif, depuis 2003 jusqu'en 2015, date où il décide de partir de la fondation), il est très certain que son arrivée récente au sein de l'entreprise Française sera une valeur ajoutée pour les projets et idées futures liées à Qwant : "Je suis tombé dans le numérique étant petit, et il me paraît plus que jamais important de nous assurer qu'il est vraiment au service des utilisateurs, comme nous le rappellent les actualités sur les algorithmes et les fuites de données personnelles. C'est pour cela que j'ai décidé de rejoindre Qwant, qui a le potentiel pour apporter des solutions éthiques alternatives aux plateformes étrangères trop peu respectueuses des utilisateurs et de leurs données personnelles. Qwant a cette volonté dans son ADN ainsi les moyens techniques et financiers d'y arriver. J'ai beaucoup de chance de rejoindre cette équipe et ce projet !", s'était-il enthousiasmé, en Juin dernier.

Gageons que le moteur de recherche ne tombe pas dans le piège facile du mimétisme-produit pour mieux populariser et fédérer face au géant Google qui grignote toujours et encore des parts de marché... A suivre !

 

Source : Qwant - 4 Juillet 2018 - Anniversaire Qwant 5 ans : nouvelle interface material.