Paypal : quand le décès d’un utilisateur constitue à tort une « violation » contractuelle (se faire porter Paypal) !

Voilà de quoi défaillir une seconde fois : le service de paiement en ligne a relancé une utilisatrice de paiement pour défaut de paiement après avoir été informé… de son décès.

 

 

Triste histoire que voilà : le 31 Mai dernier, la compagne d’Howard Durdle, Lindsay, meurt de complications liées à un cancer du sein, après une bataille d’un an et demie. Son conjoint décide, après quelques temps, d’en informer Paypal afin de clôturer son compte.

Quelle ne fût, sans doute, pas sa surprise, en lisant la lettre postale, envoyée par Paypal : « Votre compte est déficitaire de 3 240, 72 livres. Étant donné que nous avons été informés que vous êtes décédé vous violez la condition 15.4(c) de notre accord de crédit à la consommation […] Cette violation ne peut-être réparée. C’est pourquoi nous allons intenter une ou plusieurs des actions suivantes à partir du 20 juillet », était-il, entre-autres, explicité dans la lettre qui était adressée au nom de Madame Durdle…

Fort heureusement, Paypal a réagit et a présenter ses excuses à M. Durdle. Un bug, un modèle erroné de lettre de relance ou encore l’erreur humaine aurait été invoqué côté Paypal qui assure même « soutenir » le mari-veuf après cet incident plus que gênant. Certes, l’erreur informatique entraîne parfois le meilleur du pire dans l’automatisation des tâches mais si un système arrive à éjecter une telle lettre, c’est qu’il ne s’agit sûrement pas d’une erreur isolée… A suivre !

 

Source : BBC.com – 10 Juillet 2018 – Erreur Paypal : relance dette après un décès.




  • Mots-clef: ,