Withings : Nokia va revendre la filiale connectée… à son co-fondateur ! (retour vers le futur)

Paysage souvent changeant ou versatile, selon les points de vue, le business technologique offre, parfois, certains twists assez appréciables. Preuve en est avec Nokia, qui pense sérieusement à revendre Withings, l’entreprise connectée à un de ses co-fondateurs d’origine, Eric Carreel. Si la négociation aboutie, l’entreprise redeviendrait à nouveau Française… Cocorico !

 

 

Comme l’indique le communiqué de la multinationale Finlandaise du 2 Mai dernier, « Digital Health » (dénomination actuelle de « Withings », en tant qu’unité consacrée aux IoT du genre), la décision s’imbrique dans le plan stratégique de Nokia et, si tout va bien, l’opération devrait se finaliser, « au plus tard », le second trimestre 2018, soit grand maximum, fin Juin prochain.

 

Une information de taille alors qu’il y a encore quelques mois, en Février et selon TheVerge, la responsable de la politique stratégique de Nokia, Kathrin Buvac, confiait dans un mémo – fuité, donc – aux employés que la branche connectée du groupe avait peine à se démarquer en terme de rentabilité / d’objectifs financiers. Début Mai, Nokia semble avoir mûrement réfléchi avec un choix intelligent puisqu’elle revendrait Withings à l’un de ses créateurs.

Pour rappel, en 2016, Eric Carreel avait dû se séparer de l’entreprise à hauteur de 170 millions d’euros, selon l’accord conclu, alors, avec Nokia. Gageons que son co-fondateur aura prévu assez de liquidité pour reprendre l’affaire initiale voire faire une plus-value en payant moins qu’à l’époque… A suivre !

 

Source : Nokia – communiqué de presse du 2 Mai 2018 – négociations pour revente de Withings (Digital Health).