Santé connectée : Fitbit et Google officialisent un partenariat !

Depuis 2014 et l’avènement d'un kit "santé" - healthcare - au sein de l'iOS 8 d'Apple (même si le concept n'était pas nouveau puisque Google et son projet Ara, feu Phonebloks créée initialement en 2013 par Dave Hakkens, avait déjà pensé à relier les données-santé au sein du smartphone modulaire de l'utilisateur qui pouvait, au besoin, analyser son sang avec un module), la concurrence dans le secteur de l'e-santé n'est pas de tout repos et peut faire rougir les chiffres de certains acteurs technologiques ; une bonne raison de choisir la stratégie de l'alliance, incarnée par le partenariat de Google avec le fabricant de montres connectés Fitbit.

 

Pour sa part, le géant de Mountain View n'en est pas à son premier essai puisqu'en 2008 il avait tenté l'aventure médicale avec Google Health qui était une plate-forme recueillant les données-utilisateurs pour mieux analyser et prévenir d’éventuelles maladies ou problèmes physiques. Le service avait, finalement, été fermé en 2013 : "Il y a eu des adoptions chez certains groupes d'utilisateurs comme les patients ayant une bonne connaissance de la technologie et leurs soignants, et plus récemment les amateurs de wellness et fitness. Mais nous n'avons pas trouvé un moyen de traduire cet usage limité en adoption généralisée dans les routines quotidiennes de santé de millions de personnes", avait, ainsi, en Juin 2011, exposé Google en tant que raison officielle.

Dans les débats, la question douloureuse et encore d'actualité de la data et de ses usages, pour ces firmes ou groupes internationales, expliquait vraisemblablement la frilosité des utilisateurs. A l'époque, Google tentait vainement de contrer les polémiques du genre en expliquant que chaque utilisateur du service pouvait télécharger ses données et que les données non téléchargés ont été "effacées définitivement" au-delà du 1er Janvier 2013. Depuis 2014, la solution Google Fit a permis une transition plus douce dans l'esprit de l'utilisateur même si le principe, en condensé, reste le même...

 

(Source : IDC)

Concernant FitBit, il s'agit d'une opération-sauvetage : en effet, selon un rapport d'IDC, pour la période relative à 2017 et en comparaison de 2016, l'entreprise Californienne est en perte de vitesse en terme de production de produits et de PDM (- 31, 6 %), face à un Apple de plus en plus dominant sur le marché des montres connectés, via l'Apple Watch (dont la troisième version est sortie à la rentrée 2017 ; la seconde version : en 2016) qui lui permet d'avoir une croissance de l'ordre de + 55, 9 %, même si le fabricant haut de gamme Fossil rafle la mise avec une évolution à hauteur de + 133,1 %. Dans les détails, par comparaison entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2016, les dégâts sont limités mais bien existants pour le fabricant (- 17,3 %), matraqué par coup d'Apple Watch (+ 57,5 %, soit plus que le rapport global 2017-2016 !...). Le malheur fait le bonheur des autres : en aparté, on notera l'ascension de Xiaomi qui, certes, ne brille pas avec ses ventes pour la période 2017 par rapport à 2016 (- 0,3 %), mais dont le classement lui permet d’espérer des jours meilleurs face à un FitBit en pente descendante.

 

Une montre connectée FitBit,
avec des envies de croissance...

Dans ces circonstances, voilà donc ce qui a amené très certainement les deux acteurs à s'allier. Fitbit utilisera l'API du Cloud de Google pour coordonner les données récoltées au sein de sa plate-forme Twine Health, selon les communiqués du 30 Avril dernier. L'objectif final étant de permettre à l'utilisateur et aux professionnels et établissements de santé associés à l'opération de synchroniser les données-utilisateurs dans le milieu médical pour fluidifier les informations liés au patient. Reste à voir si ce système dans les nuages sera, à nouveau, critiqué ou bien salué par l'opinion publique. Pour FitBit, cela semble être un bon moyen de repopulariser ses produits... A suivre !

 

Source : Communiqués de presse de FitBit et Google (blog) - 30 Avril 2018 - Partenariat santé connecté (API Google Cloud + Twine Health).