Google sort une nouvelle version de Chrome estampillée 66 qui coupe le son aux vidéos automatiques (ou presque) !

Si parfois une coupure impromptue de contenus (TF1 étant double-connaisseur dans ce domaine avec, d'une part, l'affaire l’opposant à l'irréductible Free et, d'autre part, sa demande récente d'insérer une troisième ribambelle de promotion publicitaire - ce qu'il fait déjà largement dans ses programmes Replay - dans un film, sans doute pour "amortir" ses frais s'il cédait au FAI...) peu apparaître embêtante, il est d'autres situations ou un contenu automatique, indépendant de la volonté de l'utilisateur bien souvent, apparaît fâcheux... Outre moultes mises à jour, cette mouture du navigateur tente d'y remédier en évitant les lancements de vidéos automatiques.

 

 

Qui n'a jamais, en effet, été piqué au vif en arrivant sur un site qui a choisit pour contenu une vidéo automatique qui se lance alors que vous lisez un contenu... Cette nouvelle fonction y remédie, certes, en coupant le son de la vidéo incriminée ; toutefois, un bémol : si vous cliquez sur un élément de page ou que cette dernière est incluse dans vos marque-pages (favoris) la lecture automatique reprendra ses droits (oui, c'était presque trop beau).

Autre nouveauté : >Windows Defender Browser Protection<, une extension permettant d'intégrer l'anti-virus de Microsoft dans le navigateur pour mieux contrôler les fichiers et médias même si la plupart des navigateurs analyse à la fin du téléchargement chaque contenu ainsi finalisé. Mieux vaut prévenir que guérir s'est, sans doute, dit Google qui a d'ores-et-déjà mis l'add-on sur son Web Store, ce qui ne manquera pas de faire une jolie valorisation du logiciel natif de la firme de Redmond dont cette dernière vante les qualités avec un taux de protection de l'ordre de 99 % pour son navigateur Edge contre "seulement" 87 % et 70 % pour la concurrence, respectivement, Google Chrome (!) et Firefox (Mozilla).

 

Si les résultats de l'étude (menée par NSS Labs en 2017) ainsi mis en exergues ne seront pas remis en cause, d'autres chiffres ramèneront implacablement les ambitions de Microsoft à la baisse puisque, selon MarketShare, pour la période allant de Mars 2017 à Mars 2018, en terme de popularité (téléchargements), Edge ne conquérait pas autant les cœurs avec un petit 4 % en PDM contre environ 59 % pour Chrome et 12,38 % pour Firefox. Ironiquement, Internet Explorer est second mais très loin derrière le navigateur de Mountain View, avec 12,70 % de PDM (mais toujours plus, certes qu'Edge voire même que Firefox...).

Enfin, Google rappele qu'à partir du 1er Juin prochain, son navigateur ne prendra plus en charge (coche ou cadenas rouge) les certificats émis par Symantec (PKI) dont certains usités avant le 1er Juin 2016 (SSL / TLS) posaient des problèmes certains de sécurité avec des certificats qui n'étaient pas enregistrés "officiellement" (suite à une audit en Octobre 2015, l'éditeur avait trouvé pas moins de 2 458 certificats pour des noms de domaines non enregistrés contre 164 certificats sur 76 domaines, après une première analyse mettant en évidence 23 certificats douteux.). Les derniers rappels de Symantec pour la migration vers le protocole sécuritaire TLS ont sonnés ainsi que l'usage des CA, les autorités de certification, des organismes spécialisés qui jouent les intermédiaires à la finalisation d'une connexion sécurisée. Reste que cette version 66 du navigateur apporte, en tout, 66 correctifs... A suivre !

Pour télécharger Chrome, rendez-vous sur le site officiel francophone de Google dédié au navigateur !

 

Source : Blog Google - 17 Avril 2018 - Chrome 66.