Azure Sphere : Microsoft dégaine sa solution-système pour IoT... basée sur du Linux ! (Un poisson d'Avril en retard)

En fait, aucun retard puisqu'il ne s'agit pas d'un poisson d'Avril (!) : la firme de Redmond vient de présenter un OS pour l'Internet Of Things (IoT) nommé Azure Sphere OS qui se base sur un noyau Linux !

 

 

C'est à l'occasion de la conférence estimée du RSA - dont l'édition 2018 se déroule du 16 au 20 Avril, à San Francisco - au détour d'une conférence axée sur la cybersécurité que Microsoft, le 17 Avril dernier, livre brièvement mais officiellement une annonce de choix avec la mise en place prochaine d'Azure Sphere, un OS spécialement prévu pour les objets connectés et dont le fonctionnement de ceux-ci s'articulera autour de trois grand rôle :

 

  • Une nouvelle puce "certifiée" Azure Sphere, fabriquée en partenariat avec MediaTek (MT3620 ARM Cortex-A7 cadencé à 500 MHz). La partie logicielle est gérée par un double Cortex-M4F(PU) sous la coupe de "Pluton", un module (sous-système) qui se chargera de piloter et de maintenir la sécurité de l'environnement via sept grands principes (projet Sopris) comme, entre-autres, la compartimentation, la certification, les mises à jour, les rapports de bugs, la compromission ou non du système... Les puces permettront une connectivité en Wi-Fi (a / b / g / n - 2,4GHz, 5GHz) ;

  • Un nouvel OS "Azure Sphere" basé sur un noyau Linux, donc, avec des applications compartimentées et des vérifications (moniteurs) sécuritaires sur les contenus et accès aux ressources du système ;

  • Azure Sphere Security, un service dans les nuages (cloud) permettant de mettre à jour l'ensemble et de se tenir informé des dernières vulnérabilités ou menaces potentielles relatives au système. A la manière des autres produits Windows, le service s'assurera que vous aurez une version "certifiée" et non tronquée ; idem pour les terminaux entrants vers ce système.

 

Des produits comme la Raspberry Pi ou des caméras connectées, par exemple, sont essentiellement visés. Alors-même que la plupart des utilisateurs installent une distribution Linux, il sera intéressant de voir si la préférence ira au géant Californien même si la bataille s'annonce bien rude. Reste que pour le monde professionnel voulant sécuriser un parc domotique, la solution s'imposera sans doute, par facilité et surtout pour avoir un support "officiel" qui donnera un semblant d'esprit tranquille. Là aussi, il sera intéressant de voir, sécuritairement, ce qu'Azure Sphere vaudra dans la pratique par rapport à une distribution Linux.

Ce nouvel OS "libre" sera disponible "mi-2018" pour les développeurs (kits), la version finale déployée, en théorie, "vers la fin 2018", selon les propos de Microsoft... A suivre !

 

Source : Blog Microsoft - 16 Avril 2018 - Microsoft Azure Sphere pour IoT.