TF1 : le CSA intervient pour rétablir les chaînes du groupe pour les abonnés CanalSat TNT (question de longueur d'onde) !

Depuis fin Janvier dernier, TF1 persiste en ne cédant pas à la vue des 20 millions d'euros réclamés au groupe crypté au titre de la diffusion de ses chaînes "gratuites" (puisque partie intégrante de l'offre TNT...). Une position de force avec, en face, un mur de contestation relatif au montant, jugé abusif car calculé sur une base d'abonnés. Hier soir, le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) est intervenu pour sommer le groupe Canal+ de rétablir la diffusion des chaînes de la tour Parisienne.

 

 

Si aucun communiqué n'a encore été officiellement publié, le compte Twitter du CSA confirme l'information même si certains utilisateurs se plaignent de ne toujours pas recevoir à nouveau les chaînes du groupe TF1 (TF1, TMC, TFX (ex NT1), TF1 Séries Films (ex HD1) et LCI ) puisqu'il serait question d'un rétablissement à la normal mais uniquement pour les abonnés de la TNT au sein de CanalSat alors que cela concerne bien "toutes les offres Satellitaires".

 

 

Du côté de Free, la lassitude commence aussi à gagner du terrain, faute de l'accord : le FAI donne jusqu'à la fin de semaine à TF1 pour trouver un compromis, faute de quoi, la Freebox TV n'intégrera plus les flux des chaînes du groupe : "depuis plusieurs mois nous négocions avec le groupe TF1 qui après quinze ans de distribution sur nos réseaux, a décidé d’exiger une rémunération infondée pour des chaînes disponibles gratuitement en TNT et sur Internet. La rémunération demandée étant incompatible avec notre volonté de maintenir notre tarif nous sommes contraints d’interrompre la diffusion de Tf1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI. Nous espérerons remédier à cette situation rapidement", expliquait Free le 5 Mars dernier sans toutefois couper la chaîne où le message s'affichait, en notant que le replay des chaînes TF1 serait coupé d'ici le 1er Avril prochain, sauf mauvais poisson d'Avril.

Même son de cloche pour Orange mais de manière plus tempérée en expliquant, lui aussi, avoir refait une offre à TF1 mais uniquement pour les "services additionnels" étant donné qu'il parait injuste de payer pour des chaînes déployées gratuitement dans le cadre de la TNT.

Enfin, reste que pour celui ou celle qui regarde la télévision, à la vue des tarifs pratiqués (notamment sur les offres type CanalSat), ces négociations sans fin ont des allures de prises d'otage  ; additionné avec des programmes en perte de vitesse et / ou moins compétitifs face à des plate-formes de Netflix, le résultat est peu glorifiant en terme de rapport qualité / prix alors-même que le consommateur est, finalement, le premier rémunérateur de ces chaînes sans qui il n'y aurait aucun bénéfices ou pouvoir d'en générer, y compris pour TF1 qui devra sous-peser de tels arguments en les plaçant dans une époque où une chaîne ne peut plus avoir un monopole comme cela était le cas il y a "quelques" années ; les temps changent : les mentalités - devraient - aussi... A suivre !