e-Santé : une peau électronique capable de mesurer les constantes cardiaques (pouce en l’air tout va bien) !

Éviter les excès surtout pour le cœur en ménageant celui-ci est essentiel dans une vie toujours plus effrénée. Des chercheurs Japonais l’ont bien compris et se sont donc penchés sur le sujet ; la solution ? Un capteur biomédical capable de mesurer la fréquence cardiaque et ce qui la compose !

 

 

« Le capteur de peau nanomesh peut être porté sur la peau en continu pendant une semaine sans provoquer une quelconque inflammation. Bien que ce capteur, développé dans une étude antérieure, était capable de mesurer la température, la pression et la myoélectricité (les propriétés électriques de muscle), il a, depuis, enregistré avec succès un électrocardiogramme pour la première fois » explique ainsi le Professeur Takao Someya, responsable du service d’ingénierie électrique  et des systèmes d’information à l’Université de Tokyo.

 

La nano-peau (d’1 mm d’épaisseur environ !) assez flexible à manier veut avant tout délester rapidement les corps médicaux (infirmiers, médecins…) et les patients ainsi que les familles de patients en permettant de contrôler rapidement, au besoin, la tension de la personne qui n’a qu’à mettre ce dispositif sur sa peau. Les quelques microLEDs (écran 16 x 24 pouvant s’agrandir « jusqu’à 45 % de sa taille initiale ») afficheront un « pouce » (oui, comme Facebook…) pour indiquer au docteur, par exemple, que le patient est en bonne santé ou du moins qu’il a un rythme correct. Les données sont transmises en Wi-Fi vers le « cloud médical ».

Le dispositif devrait, si tout se passe bien, être mis sur le marché d’ici trois ans, selon les propos de l’entreprise ayant imprimé ce prototype… A suivre !

 

Source : Professeur Takao Someya (Université de Tokyo – ingénierie électrique  et des systèmes d’information) – 17 Février 2018 (Capteurs biomédicaux conf.) – Nanomesh (peau électronique).