Apple Watch : quand le coût de production ne reviendrait qu'à 24 % du prix de vente (Watch tag) !

S'il y a bien quelqu'un, en ce bas monde, qui a saisit ce que le mot "capitalisme" signifiait, c'est bien Apple qui, encore une fois, n'a pas raté le coche pour engendrer des bénéfices sur un de ses derniers produits du moment, l'Apple Watch, puisque la montre connectée, selon une récente étude publiée par un cabinet d'expertise, aurait un coût de production, par unité, assez faible, de l'ordre d'environ 24 % de son prix de vente.

 

Apple Watch Sport_composition technique

 

En effet, même en sachant les marges importantes - pour ne pas dire énormes - que la pomme verte se garde au chaud en produisant à très bas coûts dans des pays où la main-d’œuvre est plus que bon marché, le chiffre fera sourire voire tiquer. Selon le cabinet d'études IHS, pour un modèle d'entrée de gamme, une Watch Sport 38 mm, pour un prix de vente de 349 dollars (aux États-Unis : côté Europe elle est vendue à 399 euros TTC et frais compris), Apple aurait un coût de production unitaire brut de 83.7 dollars soit environ 24 %, répartit comme suit :

Apple Watch Sport_Cout de production brut

Sur cette feuille descriptive, on retiendra le pack "Batterie" qui coût 0,80 cents de dollars à la firme... Finalement, le plus cher reste l'écran tactile à 20.50 dollars ce qui, encore une fois, fera largement sourire quand on retient que la gamme "Edition" de la montre connectée possède un prix oscillant entre 11 000 euros et 13 000 euros, du fait de l'intégration d'or rose ou jaune, selon modèle, à hauteur de 18 carats. Le produit détaillé n'est pas un produit haut de gamme mais si, pour la gamme "Sport" - de base - la batterie est estimée, selon IHS, à un coût de production de 0.80 cents de dollars, on peut imaginer combien coûte celle relative à la gamme "Édition"...

Apple Watch_gammes

Bien évidemment, comme indiqué, il s'agit là de coûts "bruts" et le tableau ne tient pas compte des frais inhérents à un produit comme le budget marketing (publicité, stratégie, promotion...) mais, même en incluant ces tarifications secondaires, la question de l'acquisition d'un produit aussi cher pour ce qu'il est vraiment - techniquement parlant - révèle, une énième fois, comment l'engouement autour d'un produit fait fi du prix de vente d'un produit, surtout quand celui-ci a une petite pomme à l'arrière et quand bien même l'obsolescence programmée obligera le consommateur à renouveler ledit produit ;

 

Smartphones_recyclage

D'autres ont fait le pari inverse : faire perdurer son produit technologique pour un coût plus raisonnable et un produit tout aussi tendance, comme le fameux Phonebloks ou les smartphones modulaires où chaque élément se remplace et se personnalisent ; D'ailleurs, même si l'idée est encore conceptuelle, Phonebloks avait annoncé il y a quelques temps déjà, des montres connectées - dîtes Bloks ! - reposant, également, sur le même principe que son smartphone modulaire. Selon l'ONU, en 2014, les déchets électriques et électroniques dans le monde entier, représentaient 41.8 millions de tonnes dont un sixième seulement serait recyclé alors même que l'ensemble des matériaux recyclables auraient une valeur pécuniaire de l'ordre de 48.4 milliards d'euros... A réfléchir !

 

Source : Zone-numerique.com