Actualités

Qui a volé l’aubergine d’Instagram ? Quand l’application bannit l’émoji en hashtag (Aubergiiine) !

C’est bien connu, quand on crée un système communautaire, c’est la communauté qui, en réalité, vous détient, surtout quand cette dernière est avide d’émojis en tout genre ! Une leçon d’e-savoir-vivre qu’Instagram est en train de doucement digérer puisque la plate-forme communautaire, après avoir publié une mise à jour permettant l’intégration des hashtags d’émojis dans les publications de posts sur le réseau social mobile, a décidé de bannir sans préambule, l’aubergine, pour éviter des messages à connotations tendancieuses.

 

Instagram_emoji aubergine bannie

 

En effet, alors qu’Instagram s’est vu affublé d’une nouvelle mouture tout récemment, à peine testée, ses utilisateurs sont déjà en émois. Le nœud du problème : une aubergine qui, via la nouvelle fonction permettant de hashtaguer un émoji dans les publication de manière à pouvoir retrouver un contenu en le recherchant par émoji, était aux abonnés absentes, comme l’a remarqué le Webzine BuzzFeed, en notifiant que d’autres émojis tendancieux (épis de maïs, pistolet, cigarette…) n’ont pas été bloqué par Instagram qui a bel et bien confirmé l’affaire : “l’emoji d’aubergine est bien bloqué des recherches car il est régulièrement utilisé pour des contenus qui violent le règlement“.

Un contrôle de la censure qui n’est pas sans rappeler les photos de Rihanna qui s’était vue, à l’époque fermé provisoirement son compte sur Instagram à cause de photos beaucoup trop dénudées, en 2014. De même, plus récemment, c’est la chanteuse Madonna qui avait fait parlé d’elle sur le réseau communautaire ou plutôt une photo, publiée début Avril dernier, où l’on voyait la chanteuse pop entièrement nue mais enlacée par un homme, laissant juste entrevoir un bout de sa poitrine, ce qui n’avait, alors, pas plus à Instagram qui avait supprimé le post. Qu’à cela ne tienne, quelque heures plus tard, Madonna récidive en postant une photo, toujours nue, avec une barre noire cachant sa poitrine, ne laissant rien d’autre choquant paraître, le tout en position cambrée avec ce commentaire : “Pourquoi est-il possible de montrer ses fesses et pas ses seins? On se noie dans l’hypocrisie des réseaux sociaux”.

 

Instagram_free the eggplant_libérez l'aubergine

Mise à part l’intégration d’hashtags d’émojis dans les publications de posts, la mise à jour s’accompagne de trois nouveaux filtres photos, Lark, Rayes et Juno comme l’illustre le billet du blog social.

Ainsi, si Instagram veut légitimement épurer et réguler les contenus tendancieux sur sa plate-forme communautaire, les utilisateurs ne l’entendent pas de cette oreille et se sont déjà organisés pour le faire savoir  au géant Américain, Facebook (qui l’avait racheté en 2012) en créant le hashtag “#Freetheeggplant (libérez l’aubergine), sur Twitter et Instagram-même, bien sûr… A suivre !

 

Source :  Huffingtonpost.fr




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020 - v1.3.1