Loi Renseignement : Le projet de loi voté d'ici le 5 Mai qui fait polémique (SimCity non like...d) !

Aussi vaste et complexe qu'une étendue désertique, le sujet du projet de loi "Renseignement", non encore définitivement voté, n'en finit pas de susciter de multiples polémiques, notamment sur Internet avec des acteurs engagés qui n'hésitent pas à alerter les citoyens Français alors même que le chef de l'Etat, François Hollande, tente de rassurer les Français en relativisant cette loi censée, avant tout, protéger notre contrée contre les futurs actes terroristes...

 

Loi renseignement_Assemblée Nationale

En effet, apparu pour la première foie officiellement en mars dernier, le projet de loi Renseignement vise, avant tout et dans un axe global, à lutter contre toutes formes d'actes terroristes en France. Un acte tout à fait louable et qui lu comme cela, fait très beau et vertueux sur le papier... Alors, pourquoi tant de polémiques à l'heure d'aujourd'hui ?

 

Loi renseignement_humour 2

Eh bien, parce-que, dans les détails et à la manière du Patriot Act aux États-Unis, l'Etat / Le Gouvernement veut pouvoir disposer de manière directe et sans perdre de temps via les différentes sphères juridiques ou administratives, d'outils permettant de savoir qui est potentiellement un terroriste, de près ou de loin. Et, pour ce faire, il n'y a, malheureusement, pas d'autres chemins que celui de l'écoute pour ne pas dire le vilain mot : l'espionnage, sous toutes ses formes (oui, dit comme cela, c'est moins beau !).

 

Loi renseignement_humour 1

Dans la pratique et entre-autres, le projet de loi prévoirait la mise en place de boîtes noires auprès des acteurs de la télécommunications (téléphone, Internet...) afin, à la manière d'un avion, de pouvoir récupérer, au besoin, les informations enregistrées pour une personne donnée qui seront conservées, selon la méthode usitée d'écoute, pour un délai variable.

 

Loi renseignement_polemique

Ce dimanche, Le Président de la République, François Hollande, a tenu à rassurer la population Française sur les méthodes qui seraient employées si le projet de loi serait voté : "Cessons de croire qu'il y a un système général d'écoutes. Pourquoi voudriez-vous que l'Etat, même les services, entreprennent de savoir ce que nous faisons, y compris dans notre vie privée? [...] Cette loi ne remet en aucune façon en cause les libertés" affirmait ce Dimanche dans l'émission "le supplément" (Canal+), le chef de l'Etat Français qui apposera une "garantie" auprès du Conseil Constitutionnel, en saisissant ce dernier afin de vérifier la légitimité de ce projet de loi dont le vote solennel devrait avoir lieu d'ici le 5 Mai prochain, en notant que, le 15 Avril dernier, l'Assemblée Nationale avait approuvé à 25 voix contre 5 le projet de loi Renseignement.

Gageons que d'ici et au-delà de la date fatidique du 5 Mai 2015, la France continuera à faire partie des rares pays encore au monde à utiliser ET appliquer le mot "liberté", vaste territoire qu'il ne faudrait pas laisser par dépit ou pragmatisme, au terrorisme ; Une guerre morale à débattre ; Ou pas. Réponse le 5 Mai prochain... A suivre !

Pour en savoir plus, des sites appelants les citoyens à se faire entendre s'ils le désirent :

- La Quadrature du Net

- Sous-surveillance.fr (en appelant les députés de sa région, de manière gratuite !)

- Ni pigeons, ni espions (possibilité de signer une pétition et / ou de se faire entendre avec, sur Twitter, "#NiPigeonsNiEspions" : de multiples acteurs du net ont déjà répondus à l'appel !)

Si vous avez d'autres adresses ou suggestions, n'hésitez pas à le faire savoir en commentaires ;-) !

 

Source : 20minutes.fr