L'homme qui valait un iPhone 4G ou l'iPhoneGate qui defraye la chronique !

    Tout comme le Nexus One de Google, le fameux iPhone d'Apple n'en finit pas de faire parler de lui, que cela soit pour le meilleur... Voire le pire, puisque le journaliste qui avait proclamé, il y a peu de temps, être detenteur d'un iPhone 4G, un prototype oublié sur le comptoir d'un bar, vient d'être perquisitionné à son domicile, impliquant la saisie materielle de ses outils / moyens de travail ; Bref, de quoi se sentir, à l'image du film homonyme, un Ennemi d'Etat, si on était un poil parano (mais juste un poil) !

    En effet, le désormais célèbre journaliste de chez Gizmodo (Webzine d'actualités informatiques), Jason Chen, a vu des invités surprises investir son domicile, vendredi dernier, alors qu'il rentrait aux alentours de 21 h 45 (précisement !) : ces "invités" n'étaients autres que la police scientifique de San Mateo qui a saisit quasiment l'ensemble du materiel informatique dont se servait le journaliste puisque celui-ci effectuait son travail à domicile.

    "Hanlàlà, Apple a cafté à la police pour faire une rafle chez le journaliste ?!" : Eh bien, justement, c'est le flou artistique sur ce point ; Les rumeurs / propos divergent, certains tendant à dire, qu'effectivement, Apple avait rapporté l'affaire à la police de Santa Clara mais n'avait pas porté plainte, du moins, de manière officielle alors que, d'autres expliquent que la pomme verte a bien porté plainte (notamment "the financial times")... Bref, il s'agit là d'un point aussi limpide que celui relatif à la source du problème : l'iPhone trouvé sur le comptoir d'un bar, ni plus ni moins. En effet, là aussi il y a deux écoles : ceux qui prétendent que l'acte était volontaire (déclencher un buzz) alors que d'autres laissent le doute au coup du hasard (un oubli d'un iPhone prototype ça arrive), d'autant plus, que le smartphone aurait été revendu pour 5 000 dollars par celui qui aurait trouvé l'objet au début, au journaliste de Gizmodo mais, là encore, des ombres subsistent quand à la véracité de ces faits.

 

    "Bon alors, il s'passe quoi là du coup ? On va lui rendre son matos ou bien ils vont lui rejouer le patrioct Act ?!" : A l'heure actuelle, les avocats chargés de la défense du journaliste (indirectement, de sa maison mère, Gawker Media), affirment qu'il y a eu plusieurs violations lors de la perquisition qui a eu lieu au domicile de Jason Chen ; D'une part, le mandat ne pouvait s'appliquer qu'en journée (et non dans la nuit, comme cela a été fait par les policiers) et, d'autre part, il y a eu non-respect d'un loi Californienne édictant qu'on ne peut saisir un bien chez une personne pratiquant le métier de journaliste, au nom du droit à la protection des sources. Toutefois, l'argumentaire du supposé plaignant (Apple) pourrait faire pencher la balance en sa faveur, en se basant (toujours d'après une loi Californienne) sur une loi de 1872 qui explique, qu'à partir du moment on l'on trouve un objet (l'iPhone), qu'on connait le detenteur (Apple, sauf si l'on a jamais été sur Internet et qu'on ne regarde pas les pubs !) mais qu'on ne le rend pas (ou, plus précisement, qu'on ne fait pas un "effort raisonnable" pour le rendre, dixit expression juridique), la personne en question est alors accusée de vol. Vous l'aurez compris, c'est sur l'appréciation de ce dernier point (l'effort raisonnable) que les juges risquent de statuer.

    Ainsi, qui aurait pu croire, tel l'Anneau de Pouvoir du Seigneur des Anneaux de Tolkien, qu'une si petite chose pouvait engendrer de telles conséquences ; Conséquences qu'a apprit à ses dépens le journaliste Gizmodien, Jason Chen qui, pour le coup, a transcendé, malgré lui, le traqué Jason Bourn (personnage crée par Robert Ludlum, concernant les trois premiers livres), à moins qu'il ne soit Néo, découvrant la réalité trafiquée de nos vies et nous faisant croire à cette affaire aussi incroyable qu'absurde ; C'est en tout cas ce qu'on pourrait se dire, pour se rassurer face à une réalité - bien plus effrayante - des faits qui font bien peur à la vue de l'ampleur qu'a pris la situation alors qu'il suffisait simplement, par exemple, d'une discussion cordiale entre Apple et Gizmodo pour récuperer leur précieux prototype... A suivre !

Source : PcInpact.com