Remplacer le Wifi par du filaire ?

 

Une proposition de loi engagée par les Verts met en exergue les dangers du Wifi pour en limiter l'usage autant dans un cadre privé que public.

La proposition de loi relative « à la réglementation de l'implantation des antennes-relais de téléphonie mobile et à la réduction de l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques » demande ainsi que le Wifi soit désactivé par défaut « sur tout appareil radioélectrique équipé du wifi, celui-ci doit être désactivé par défaut », avec une notice explicative quant aux effets que peuvent avoir ces ondes sur la santé.

 

Plus de réseau Wifi publics, retour aux câbles

Du côté des institutions publiques, le problème est le même Le texte demande que « [l]orsque cela est possible, dans les établissements publics et les collectivités, les solutions de connexion filaire seront obligatoirement mises en œuvre pour toute nouvelle installation d'un réseau de télécommunication, sauf dérogation de la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement pour un motif d'intérêt public ». En clair, il faudra revoir toutes les logiques de réseaux Wifi publics, en remplaçants les nouveaux réseaux sans fil par des connexions filaires.

Plus encore, le projet de loi demande que les installations publiques équipées en Wifi soient remplacées par des solutions filaires, ce dans un délai de cinq ans après promulgation de la loi.

 

Le Wimax, un avenir incertain ?

Le Wimax est une norme de réseaux sans fil qui a pour principal intérêt d'offrir des réseaux sans fil sur de très larges zones. Une solution qui a déjà été étudiée pour couvrir certaines zones ne disposant par de l'ADSL.

Le projet de loi requiert à ce propos que toute installation de bornes Wi-max et de technologie LTE (long term evolution) « suspendues pour une période de 5 ans à compter de la promulgation de la présente loi. Lorsque cela est possible, les installations de bornes Wi-max et LTE (long term evolution) existantes sont remplacées par une connexion filaire à haut débit. Dans tous les autres cas, une autorisation préalable de la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement sera requise ». Donc il serait interdit de monter de nouveaux réseaux sans fil Wimax et les existants devront disparaître, en attendant qu'une décision soit prise sur son avenir.

Le texte n'en est qu'au stade de proposition et attend d'être vue et discutée, donc vous pourrez encore surfer de votre canapé ou lit pendant un petit moment.

 

Source : PC INpact