Articles

Loi Hadopi, mode d’emploi

Introduction

   Depuis quelques mois, un projet de loi défraie la chronique. Pour certains « garante de l’exception culturelle » face à la menace que représente Internet, pour d’autres « liberticide et dangereuse », elle a pour but de réprimer le téléchargement illégal d’œuvres culturelles (musique, films, jeux vidéo…).
   Cette mission sera confiée à l’Hadopi, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet, qui devra statuer de la culpabilité des internautes et appliquer une méthode en trois étapes, la riposte graduée : un e-mail d’avertissement (facultatif), une lettre recommandée si récidive puis coupure de l’accès Internet si l’utilisateur est pris une troisième fois.Elle comptera 7 personnes répartis en deux entités, dont la Commission de protection composée de 3 magistrats, qui devront trancher quelques milliers de cas (en concertation) quotidiennement.

   Pris ? A quoi ? A télécharger ? Non, à ne pas avoir su protéger sa connexion Internet. Car plus que le téléchargement, toujours répréhensible, ce que veut combattre l’Hadopi c’est le défaut de protection des connexions (le plus souvent votre réseau Wifi). En clair, si votre adresse IP est prise en flagrant délit de vol de Cindy Sanders, malgré que ce soit votre voisin qui ait mauvais goût, ce sera de votre responsabilité de ne pas avoir su vous prémunir.
   Les preuves ? Les relevés d’adresses IP par des agents assermentés ayant les mêmes droits sur vos informations personnelles que les membres de la Commission Nationale Informatique et Liberté (Cnil). Ils auront donc le droit de demander vos informations à votre fournisseur d’accès Internet (FAI) et de dresser le procès-verbal requis.A noter donc que ces agents assermentés seront des employés d’entreprises travaillant pour les ayants droit.

   A ceux qui pensent que l’Hadopi sera une usine à sanctions, Mme Christine Albanel (ministre de la Culture) et M. Franck Riester opposent l’intérêt pédagogique de la loi, annonçant tout de même un chiffre « maximum » de 1 000 suspensions d’accès par jour.
   Avant d’attaquer le cœur des conséquences de cette loi, une petite minute Histoire s’impose.



  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Dernier commentaire
    • :mdr: :annif: :rouleau: :rouleau: :rouleau: :rouleau: :rouleau: :rouleau: :boxe: :boxe: :boxe: :boxe: je teste :P :fessee: :demon: :cry: :calin: :calin: :calin:

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.7.2