Des antivirus qui n’en sont pas

Dans son rapport de sécurité semestriel de la seconde moitié 2008, Microsoft prévient du danger que représentent les scareware. Vu que vous êtes intelligents (et que vous avez lu le titre), vous vous doutez que ce sont de faux antivirus destinés à vous effrayer.

Le but n'est pas d'intégrer un cheval de Troie sur votre ordinateur mais d'indiquer de fausses contaminations et de vous inciter à acheter une version supérieure tout aussi inefficace.

Selon les estimations de Microsoft, Win32/Renos, le faux antivirus le plus installé, l'a été sur plus de 4,4 millions de PC ! Ce chiffre ne concerne que les utilisateurs des solutions de sécurité Microsoft (Windows Defender, Malicious Software Removal Tool) qui ont accepté d'envoyer des données sur leur ordinateur. Effrayant.

Une autre menace pointée par ce rapport est la recrudescence des attaques par fichiers PDF vérolés. Des fichiers qui exploitent des vulnérabilités d'Adobe Reader réglées depuis déjà longtemps mais pas sur les versions non mises à jour du logiciel. Microsoft rappelle donc l'importance de tenir à jour ses logiciels préférés.

 
Source : 01Net