CES 2018 : réalité connectée et virtuelle dans la maison et dans les airs !

le MWC avant-l'heure : les smartphones

Alors que le MWC se tiendra prochainement (du 26 Février prochain au 1 Mars), les smartphones et technologies assimilées ont quand même su créer un engouement pour l’édition 2018 de ce CES ; petite sélection :

XxX Je met le doigt… en l’air : Sgnl (gogo-gadget téléphone) XxX

 

Digne de l’inspecteur Gadget qui téléphone à l’aide de son petit doigt, voici que cette idée fictive ne l’est peut-être pas tant que cela. Issu des laboratoires de Samsung (C-LAB, Samsung Electronics), sous l’égide de la start-up Innomdle Lab, Sgnl permet ainsi de passer un appel avec le doigt en l’air pour mieux capter les ondes de cet autre monde de demain.

L’histoire de ce gadget astucieux débute par une campagne participative via Indiegogo finalisée en Octobre 2016 avec 745 383 dollars USD et 1 469 202 dollars sur KickStarter… Un objectif doublement atteint pour cette technologie qui nécessite donc au moins un doigt relié à un corps humain plus une montre spécifique de type BCU (Body Conduction Unit) et composée de deux éléments : d’une part une sorte de buzzer pour effectuer la vibration permettant de générer l’appel vers votre doigt et d’autre part un amplificateur algorithmique pour le signal (modulation). La montre peut être panachée avec d’autres bracelets concurrents à condition d’avoir un petit tournevis pour faire le changement et l’ensemble se coordonne via l’application dédiée qui gère des indicateurs de santé. La montre met 1 heure en chargement pour 7 jours d’autonomie en veille (4 heures en conversation) et est résistante à l’eau (IP56). Elle fonctionne sous Android (4.4 min.) ou iOS (8 min.) et intègre le Bluetooth. Son prix serait annoncé à 249 dollars en notant que selon la campagne, pour les chanceux, les prix débutaient à 149 dollars l’unité (la montre).

 

Source : MySgnl.com

 

 

XxX Xperia : Sony annonce le XA2, XA2 Ultra et le L2 XxX

 

Toujours aussi impeccable, le constructeur Japonais reste fidèle à lui-même en dégainant trois nouveaux smartphones et, mise à part pour le L2, Sony opte pour des puces SnapDragon un choix qui apparait donc plus judicieux pour les produits de la firme, les tendances changeant (à une époque MediaTek supplantait techniquement certains modèles Snapdragon) :

 

  • Xperia XA2 : puce Snapdragon M 630, 32 Go de stockage interne (extensible jusqu’à 256 Go via microSDXC), 3 Go de mémoire vive, dual-SIM. Intègre Android Oréo et possède deux APN (23 Mpx à l’arrière autofocus hybrid grand-angle de 84 degrés + 8 Mpx en façade grand-angle « super-wide » de 120 degrés) pour l’enregistrement en 4K (120 fps slow-motion). L’écran de 5,2 pouces (full-HD Corning Gorilla Glass) se déverrouille avec empreinte digitale. Connectivité : Bluetooth (5), Wi-fi (Miracast), NFC, 4G. Connectique : USB-C. Il sera disponible à partir de Février 2018 pour 349 euros en 4 coloris (argent, noir, bleu et rose) ;

 

  • Xperia XA2 Ultra : une version évoluée du L2 ci-dessus avec les mêmes choses exceptés pour la mémoire vive (4 Go), l’écran (6,2 pouces full-HD), la caméra de façade (ajout d’un grand-angle de 88 degrés !). Il sera disponible à partir de Février 2018 pour 429 euros en 4 coloris (argent, noir, bleu et or) ;

  • Xperia L2 : plus modeste, ce modèle revient aux premiers amours de Sony, avec une puce MediaTek (MT6737T), 32 Go de stockage interne (extensible jusqu’à 256 Go via microSDXC), 3 Go de mémoire vive, dual-SIM. Intègre Android Nougat et possède deux APN (13 Mpx à l’arrière + 8 Mpx en façade grand-angle « super-wide » de 120 degrés). L’écran de 5,5 pouces (HD 720p – Corning Gorilla Glass) se déverrouille avec empreinte digitale. Connectivité : Bluetooth (4.2), Wi-fi (Miracast), NFC, 4G. Connectique : USB-C. Il sera disponible à partir de Janvier pour 229 euros en 3 coloris (noir, or et rose).

 

Source : Sony – 8 Janvier 2018 – Xperia XA2 et XA2 Ultra ; L2.

 

 

XxX Moviphone : le smartphone projecteur XxX

 

Si l’idée ne date pas d’hier (déjà, en 2012, lors du MWC, Samsung nous présentait sa solution de projection mobile !) elle a quand même le mérite d’exister en récidivant via ce Moviphone développé par Wireless Mobi Solution, une société spécialisée dans les solutions sans fil mobiles.

Le projecteur, principal attrait du produit, permet de visualiser une image (de 12 à 200 pouces) en 1280 x 720 (50 lumens) pour un ratio du contraste de l’ordre de 80 000 : 1, pendant une durée maximale de 4 heures voire 5,1 heures avec une luminosité abaissée au milieu.

Il embarque  : une puce octa-core MediaTek (MT6750V) cadencée à 1,5 GHz et un GPU Mali (T860), le tout sous Nougat (Android). Il intègre, suivant modèles, entre 32 voire 64 Go de stockage interne et 3 à 4 Go pour la RAM avec une extension possible via microSD (128 Go). Connectiques : USB 2.0, micro-USB, USB OTG (On-The-Go), un port jack (appréciable quand d’autres l’élimine…). Prise de vue possible via un double-APN (13 Mpx à l’arrière avec auto-focus, flash et 8 Mpx, pour la façade en grand-angle). Connectivité : Bluetooth (4.1), Wi-fi (802.11 b/g/n – routeur), 4G. L’écran du Moviphone mesure 5,5 pouces (full-HD IPS TFT, 1920 x 1080).

Comptez 599 dollars pour une disponibilité immédiate.

 

Source : Moviphone.com

 

XxX Hisense : 5 nouveaux smartphones (vers l’Infinity) XxX

 

Le fabricant Chinois a lui aussi voulu étaler en avance plusieurs modèles de smartphones alors que le MWC n’a pas encore ouvert ses portes :

 

  • F17 : Fixé juste en-dessous de la barre symbole des 100 euros pour une disponibilité courant de ce premier trimestre 2018, il permettra de s’offrir à petit prix la technologie de l’entreprise pour les fans du genre. Il embarquera une puce quad-core MediaTek (MT6739) cadencée à 1,3 MHz sous son écran de 5,45 pouces HD+, un double-APN (13 Mpx + 8 Mpx) et 16 Go de stockage en dur pour 1 petit Go de RAM avec Android Nougat en OS mobile ;

 

  • F17 Pro : un peu plus cher que son petit frère (129 euros pour la même disponibilité en date), l’APN est un peu plus gonflé (16 Mpx au lieu de 13 Mpx) et la finition axée sur le métal. Pour le reste, idem (il aurait éventuellement été judicieux de mettre 2 Go en RAM, au minimum) ;

 

  • H11 Lite : ce modèle intègre un écran un peu plus grand (5,99 pouces : pourquoi pas 6 pouces ?!…), toujours au même format (18:9), même double-APN que le F17 mais une RAM poussée à 2 Go et Nougat en système mobile ; Petit plus avec le lecteur d’empreinte. L’ensemble monte à 169 euros pour une disponibilité immédiate chez Conforama avec des coloris en noir ou en violet ;

 

  • H11 : l’écran reste le même que le Lite en taille ce qui est dommage. Reste que la puce redonne le sourire avec un octo-core MediaTek (MSM8937) cadencé à 1,4 GHz. En stockage : 32 Go en dur et 3 Go pour la RAM mais toujours Nougat en système mobile. Comptez 129 euros pour une disponibilité courant Février prochain chez Conforama ;

  • H11 Pro : l’apothéose théorique du constructeur avec son modèle présenté le plus cher (399 euros pour une disponibilité courant de ce premier trimestre). En pratique HiSense nous remet un écran 5,99 pouces précisément (super AMOLED tout de même) et Android Nougat. L’APN (en dual, arrière) se compose de capteurs de 12 Mpx + 8 Mpx. Quant à la façade, la caméra est dotée de 20 Mpx ce qui explique largement le prix du smartphone intégrant 64 Go en dur (extensible jusqu’à 128 Go) et 4 Go (enfin) en RAM.

 

Source : Hisense (Infinity) – CES 2018.