CES 2018 : réalité connectée et virtuelle dans la maison et dans les airs !

Drones et taxi-volants (Intel PDG inside)

La petite sensation de ce cru 2018 a été les drones, permettant pour les uns de clôturer un bilan mitigé et, pour les autres, d’en mettre pleins la vue pour apaiser les esprits. Reste paradoxalement, une autre raison qui serait presque marginale face à tout cela : montrer les évolutions de cette technologie aérienne.

 

XxX Volocopter à la rescousse d’Intel XxX

 

Mieux que les cubes de fromage ou les rochers-praliné des fêtes de l’Ambassadeur, voici peut-être une idée pour quelques-un(e)s quand la situation devient un peu trop tendue ou inextricable : un taxi volant !

Histoire, sans doute, de faire oublier à ses convives et à l’opinion convive surtout les déboires sécuritaires de ces derniers jours, le géant de Santa-Clara a tenté de survoler le sujet avec une touche légère via ce taxi volant signé Volocopter, un drone format géant issue des entrailles cérébrales d’une entreprise Allemande dotée du même nom (Volocopter GmbH).

Doté de 18 rotors électriques, l’appareil a fait un survol d’environ deux mètres depuis le sol et petit buzz « bonus » : le premier véritable passager de ce taxi aérien n’était autre que le CEO d’Intel, Brian Krzanich dont la firme, fait non-anodin, a participé activement à l’élaboration technique de ce taxi volant via la technologie home-made du fabricant Américain à travers ses puces et ses calculs d’analyse relatifs à ces dernières… Bref, une publicité à moindre frais qui en ferait rêver probablement plus d’un.

Un secteur auquel semble s’intéresser beaucoup Intel qui a battu, le 9 Janvier dernier, à l’occasion de sa conférence au CES, un record du monde Guinness en faisant voler simultanément 100 mini-drones « shooting star » dotés de puces Intel et dirigés depuis un terminal unique en intérieur ; un exploit déjà tenté et relevé en Octobre 2016 par Intel à Hambourg (en extérieur, alors) qui avait dirigé en même temps 500 mini-drones du même acabit.

 

Sources :

  • Volocopter,
  • Intel – 9 Janvier 2018 – Record mondial « Guinness » direction de 100 mini-drones simultané en intérieur.

 

XxX PowerDolphin, le compagnon aquatique de demain XxX

 

Certes, ce n’est pas un drone (ou alors un drone de l’eau, à l’envers !) mais, mis à part l’élément « eau », PowerDolphin fonctionne sur les mêmes principes que ces congénères voire peut-être mieux ou plus selon les avis : sauveteur, compagnon de pêche, confident ou GPS, il pourra presque tout faire !

 

  • Tue-loisirs ou véritable trouvailles selon les opinions, il pourra vous aider, jusqu’à une distance de 1 000 mètres et via sa vitesse maximale de 5 mètres par seconde, à rameuter les petits poissons du coin pour mieux les attraper (utile pour les coins reculés ou en milieu de lac par exemple sauf si vous avez une barque bien évidemment) ;
  • Vision en HD (4K – 1080p) et possibilité de voir en temps réel via sa caméra rotative (215 degrés) balayant les horizons mais aussi le dessous (ligne d’eau) ;
  • Si sa « remorque » (point d’attache à l’arrière) sert à hameçonner, elle peut aussi sauver des vies en permettant d’attacher une bouée de sauvetage pour ainsi secourir dans l’immédiat à une distance éloignée, si malheureusement le temps d’arrivée était trop long… Très utile !
  • Fonction de mappage et GPS pour mieux cartographier les environs.

Il faudra compter environ 800 euros pour une disponibilité courant de l’été 2018. Le groupe PowerVision à l’initiative de ce produit est spécialisé dans les solutions connectées aquatiques. PowerDolphin est contrôlable via application mobile « Vision+ » (Apple Store).

 

Source : PowerDolphin de PowerVision (site officiel).

 

XxX GoPro : suite et fin des drones Karma XxX

 

Alors qu’en 2016, à l’occasion de l’IFA, le fabricant Californien osait présenter son tout premier drone, voici que ce dernier, environ deux ans après, finit en chute libre du fait, principalement et selon GoPro, à une législation trop stricte : « Un environnement réglementaire hostile en Europe et aux États-Unis réduira probablement le marché […] dans les années à venir. Ces facteurs rendent le marché aérien intenable et GoPro quittera le marché après avoir vendu son stock de Karma restant. GoPro continuera à fournir un service et un support aux clients de Karma« , est-il ainsi expliqué sans détours dans un communiqué adressé aux investisseurs relatifs aux résultats du quatrième trimestre 2017.

Voilà de quoi répondre aux disponibilités futurs des drones de chez GoPro. Reste à voir si le fabricant reviendra tout de même sur ce marché porteur étant donné les produits de base qui ont fait sa notoriété : les caméras nomades, embarqués… A suivre !

 

Source : Communiqué investisseurs GoPro – trimestre 4 2017.