Intel : avènement d’une puce supraconductrice de 17 qubits !

Tout aussi complexe – voire plus – que les puces traditionnelles, voici peut-être venir bientôt sur le marché des puces d’un nouveau genre, avec les puces quantiques. En partenariat avec QuTech, Intel a semble t-il réussi à mettre au point un processeur de 17 qubits.

 

Jim Clarke, responsable du service matériel-Quantum,
présente la puce 17 qubits d’Intel.

 

Le fabricant Californien doit la réussite de ce projet grâce à son investissement de 2015 (à hauteur de 50 M de dollars) au sein de la société Néerlandaise QuTech, spécialisée dans la recherche quantique. Pour le commun des mortels et résumé de manière grossière, un qubit pourra traiter simultanément deux données là où le bit n’en traitera, basiquement, qu’une à la fois (le 0 et le 1) ; on parle de « superposition » quantique.

« Les Qubits sont extrêmement fragiles […] cette fragilité exige qu’ils fonctionnent à environ 20 millikelvin – 250 fois plus froid que l’espace profond. Cet environnement d’exploitation extrême rend l’emballage des qubits essentiel à leurs performances et à leur fonctionnement. Le groupe de recherche sur les composants (CR) d’Intel en Oregon et les équipes ATTD (Assembly Test and Technology Development) d’Arizona repoussent les limites de la technologie de conception et d’emballage de puces pour relever les défis uniques de l’informatique quantique » explique Intel dans son communiqué du 10 Octobre dernier.

Le but n’est pas que technologique : il permettra, si le projet est commercialisable, d’obtenir une puce intégrant « 10 à 100 plus de signaux dans et hors de la puce comparés aux puces connectées » traditionnelles. De plus, l’environnement thermique changeant, des améliorations dans ce domaine pourront être effective.

« Contrairement à d’autres, Intel étudie plusieurs types de qubit. Ceux-ci incluent les qubits supraconducteurs incorporés dans cette nouvelle puce de test, et un type alternatif appelé spin qubits dans le silicium. Ces qubits de spin ressemblent à un transistor à un seul électron similaire à bien des égards aux transistors classiques et potentiellement capable d’être fabriqués avec des procédés comparables« , précise Intel qui se penche, également, sur des « architectures matérielles et logicielles requises pour contrôler ces dispositifs ainsi que les applications quantiques« … A suivre !

 

Source : Intel – 10 Octobre 2017 – puce 17 qubits.




  • Mots-clef: , , ,