Windows 10 : les principales nouveautés de la Creators Update (dessine-moi un mouton 3D) !

Un Edge plus organisé au quotidien pour l'utilisateur

Pour l’occasion, il paraissait impensable que le navigateur phare de Microsoft, Edge (anciennement IE, Internet Explorer) ne profite pas de cette nouvelle mouture. Alors que l’Anniversary Update surfait sur la tendance des miniatures d’onglets regroupées, la firme de Redmond a développé le concept pour cette Creators Update en permettant en un clic de ramener tout les onglets ouvert dans le navigateur vers la gauche dans un encart prévu à cet effet.

 

Quel dommage de ne pas avoir poussé le vice jusqu’à pouvoir créer des groupes dans les regroupements, pour dissocier l’ensemble par thématiques, goûts… Les onglets, de plus, reste toujours consultables en mode miniature via une flèche en haut.

L’import de signets / favoris ou d’autres données du même acabit se gère assez facilement depuis IE, Chrome ou Firefox (bientôt d’autres ?) voire depuis un fichier HTML (ou l’export fichier).

A gauche le texte d’origine et à droite le texte francisé…

… Pratiquement bien (le mot « garnir » / « surmonter » traduit « vers le haut ») !

Autre fonctionnalité appréciable pour les profanes ou ceux ayant une mémoire défaillante : celle de la traduction automatique qui n’est ni plus ni moins, en fait, qu’un raccourci bouton plus confortable. Après avoir téléchargé (gratuitement) Translator depuis le Store de Windows, il suffit de cliquez droit sur une page puis de sélectionnez contextuellement « sélectionner tout » et, ensuite, « traduire le texte » pour avoir le texte qui se change comme par magie dans la langue locale (ici le Français) et cela fonctionne plutôt bien même s’il y a forcément un peu de « casse » au passage ; l’ensemble est tout à fait lisible mais gare à ne pas se fier totalement à la traduction dans son sens premier.

Autre petite nouveauté : Feedbooks, un site commercialisant des versions numériques de livres qui va des plus grands classiques aux textes contemporain… Si le débat reste ouvert sur le principe-même d’un livre numérique, la fonctionnalité peut s’avérer légitimement intéressante pour ceux et celles ne pouvant ou ne voulant pas acheter de livre physiques, permettant alors à l’utilisateur de se connecter à pas moins de « plusieurs millions » d’e-livres  » de cette société Parisienne créée en 2007.

Même si la fonctionnalité ne date pas d’aujourd’hui, prendre une « note Web » via Edge apparait vraiment appréciable : on peut surligner, entourer, annoter un contenu Web… Une bonne manière de figer sa pensée quand on le souhaite par rapport à un élément ou autre pour le partager ou ne pas l’oublier tout simplement ; simple et utile un bon point.