Intel : commercialisation prochaine de ses modules mémoires Optane le 24 Avril (et ça ne RAM pas) !

Après l’annonce, le 19 Mars dernier, de son SSD pour data center (DC P4800X Series – disponibilité courant seconde moitié de cette année), Intel continue de déployer ses produits basés sur la gamme Optane avec l’Optane Memory, un module pour optimiser de manière globale les performances-disques…

 

 

Décliné en deux modèles (16 Go et 32 Go), voici ses caractéristiques globales :

  • PCIe (v3.0) x 2 ;
  • Interface NVMe (M.2) ;
  • Lectures / écritures : en séquentiel (1200 / 280 Mb/sec.) et en aléatoire (300 000 / 70 000 IOPS) ;
  • Latence : 6 µs (lecture) et 16 µs (écriture) ;
  • Endurance : 100 Go journaliers ;

 

  • Le module se base, comme le SSD P4800X (avec ou sans technologie « Memory Drive« ), sur la technologie 3D XPoint, officialisée fin Juillet 2015 et qui permet d’accroître les performances matériel-logiciel, à base de mémoire non-volatile… Pour simplifier, Intel a voulu combiner les solutions de stockages « classiques » en optimisant ces dernières au-delà des standards / performances matérielles actuelles (en théorie) via un traitement ou stockage de l’information, de la donnée de manière « moderne », en repensant le fonctionnement (d’où le terme sans doute de « 3D ») via des systèmes de cache qui permettront d’optimiser la rapidité de traitement des opérations ;
  • Windows 10 (64 bits) ;
  • Compatible Intel Core 7ième génération (i3, i5 ou i7) et ultérieurs (chipsets compatibles >ici<).

 

Intel annonce des performances-systèmes « 28 % fois plus rapides », une augmentation des performances-disques « jusqu’à 14 % plus rapide » et une réactivité des opérations / tâches « multipliée par deux ». Et, pour racoler large, le fabricant cite des exemples (comme le jeux GTA 5 ou encore Windows 10) montrant un besoin accru d’espace-disque tout en gardant un environnement fluide / rapide : l’Optane memory sera censé jouer les intermédiaires, sorte de speedy Gonzales informatique qui permettra de transmettre / recevoir l’information pour mieux la traiter et la répercuter ; une promesse qu’il faudra éprouver en vrai pour mieux en mesurer la teneur surtout qu’Intel précise dans sa FAQ que plus une application / logiciel est ouvert, plus celle-ci s’exécute rapidement. Par ailleurs, pour les gamers, le fabricant recommande d’opter pour la version 32 Go, notamment lorsque l’interface doit traiter plusieurs jeux ou, du moins, un unique jeux très gourmand en ressources.

 

Quant au prix, il faudra compter 44 dollars pour le modèle 16 Go contre 77 dollars concernant la version de 32 Go. Par ailleurs, le SSD P4800X – clairement, lui, orienté pour le marché professionnel, sera commercialisé au prix de départ de 1 520 dollars (375 Go) ; d’autres modèles (750 Go, 1,5 To) seront déployés en seconde partie de cette année avec, imaginons-le aisément, les prix allant avec… A suivre !

 

 

Sources :