Autonomie batteries : quand Disney élabore une salle entière servant de chargeur (sans « fil » d’attente) !

Voilà de quoi ravir ou rendre encore plus méfiant les adorateurs du genre à l’égard de la grande souris puisque la section recherche de Disney a réussit à mettre au point une pièce entière permettant de connecter ses appareils embarqués ou connectés sans fil !

 

 

Si la technologie fait échos à celle permettant une recharge via induction (une table de chevet par exemple, pour ne pas citer, entre-autres, Ikéa ou encore FurniQi !) elle n’a, toutefois, rien en commun puisque la pièce-même sert de catalyseur afin de substituer à une batterie classique incluse dans un appareil ou objet connecté donné : une fois entrée dans la pièce, la personne voit ses appareils sur elle rechargé et / ou ceux présents bien évidemment déjà dans la pièce.

 

Côté technique, de manière simplifiée, la technologie démontrée repose sur une sorte de poteau en cuivre intégrant plusieurs condensateurs chargé de répartir l’électricité, transmise depuis un appareil couplé à un amplificateur chargé de transmettre vers la pièce la précieuse source d’énergie vers le poteau. L’ensemble de la pièce est entouré de panneau d’aluminium.

 

Du coup, on l’aura facilement compris, cette pièce aux allures de plat à barbecue pourrait faire de l’être organique / humain que nous sommes un plat de résistance avec tout ses matériaux et ses ondes électromagnétiques… Si Disney annonce des résultats théoriques permettant une recharge comprise entre 40 % et 95 % en terme d’efficacité de la concept-room, le facteur humain implique de tenir éloigné (électrochoc du poteau ? automatisation ? gainage ?…) tout être vivants du distributeur d’énergie (poteau) à une distance minimal de 46 cm. De plus, sur les 1 900 watts théoriques qu’il serait possible d’envoyer en toute sécurité et en continu 100 watts… A suivre !

 

Source : DisneyResearch.com – salle de transmission sans-fil – 15 Février 2017.