Phonebloks : Google démantèle le projet Ara en annonçant son abandon (tout se perd, rien ne se transformera) !

Quoi de mieux que de commencer la rentrée avec une nouvelle aussi réjouissante, du moins, pour les intéressés du genre : la section ATAP de Google en charge du projet Ara a officialisé récemment l’arrêt du développement du smartphone modulaire…

 

phonebloks_details

 

Le concept avait, pourtant, tout pour séduire puisque tout commence à partir d’un principe simple : faire perdurer son smartphone – ou plutôt – les composants de son smartphone le plus longtemps possible, dans une optique de recyclage et, donc, de diminution des déchets de ce type difficilement recyclables ; Et, c’est Dave Hakkens qui, en 2013 avec le concept du Phonebloks, s’en chargera, designer de métier qui portera son projet auprès de Motorola (section ATAP, devenue entité via « Google ATAP » en Janvier 2014, lors de la vente partielle de Motorola au fabricant Lenovo), que l’on connait actuellement son la dénomination de « projet ARA ».

 

 phonebloks_ara market impression

Si Dave Hakkens reste le précurseur du smartphone modulaire, Paul Eremenko, actuel responsable de la section ATAP chez Google, tentera d’insuffler un vent nouveau au projet Ara… Malheureusement, caprices du destin ou grain mauvais, le vent n’a su tourner en faveur du Phonebloks : Après moultes annonces pourtant prometteuses / alléchantes comme divers formats (trois tailles), un centre d’impression (market) et de personnalisation en reliefs, textures et images par modules ou encore des packs de thématiques avec des modules différents selon les packs et bien d’autres choses encore (comme une sorte de food truck mais pour les smartphones et les modules du phonebloks !), outre le concept de modules interchangeables, le lancement de la phase bêta à Puerto Rico – annoncée initialement en 2015, a été avorté pour être déporté aux États-Unis en 2016… Avant d’annoncer, finalement, une sortie courant de cet automne et en version développeur pour une commercialisation théorique (si tout se passait bien…) courant 2017.

 

projet Ara ATAP_Phonebloks

Bien évidemment, entre-temps, ATAP se voulait rassurant en publiant, courant 2015, des annonces régulières de partenaires comme Sennheiser ou encore – entre-autres ! – Yezz mais le soufflé modulaire semblait perdre un peu de sa superbe faisant de Phonebloks plus une fantaisie modulaire qu’un concept de smartphone modulaire dont l’idée reste pourtant tout à fait ingénieuse dans son genre, même si, pour la dernière date arrêtée de déploiement, les ambitions avaient été revus à la baisse comme certains modules directement intégrés en « fixe » (mémoire, processeur, écran…), l’exosquelette électro-aimanté (au profit de modules auto-alimenté, clipsables ainsi que la déclinaison du smartphone en trois modèles (un unique format avec des modules de tailles différentes).

 

phonebloks_vue de profil 2

« Google ne prend pas la peine de faire aboutir le projet […] Loin peut-être de générer un profit énorme, le projet aurait pu avoir un impact énorme« , explique le concepteur originel du Phonebloks, Dave Hakkens, qui invite toute personne intéressé par le projet à l’entretenir via le forum dédié. « Je suis triste du manque de courage pour l’amener jusqu’à la ligne d’arrivée, mais je connais et respecte Rick Osterloh« , confie à 9to5Google.com le responsable design au sein de la section ATAP de Google du projet Ara, Dan Makoski, faisant référence au responsable du service matériel au sein de la firme de Mountain View. Si le projet semble, en théorie, abandonné, le concept, quand à lui, survie déjà puisque de nombreux constructeurs proposent déjà des solutions comparables dans ce domaine, même si force est de constater que le Phonebloks restait, même après changements, « le » smartphone modulaire à venir… A suivre ?

 

Source : Reuters.com