« C’est juste un loisir » : bon ninif’ à Linux qui fête ses 25 ans (plop) !

Le 25 Août 1991, un certain Linus Torvalds annonçait les prémices de l’OS libre… Retour express sur cette grande épopée Linuxienne dont les finalités sont actuellement largement utilisées dans le monde entier !

 

Linux_distributions

« Je fais actuellement un système d’exploitation (gratuit) (juste un passe-temps, il ne sera pas aussi important et professionnel que GNU) » a ainsi débuté Linus Torvalds sur un forum de groupes, dans un topic adressé aux utilisateurs sous Minix de l’époque (Unix-like, micro-noyau « mini ») ; Une annonce qui permettra, grâce à des millions voire milliards de contributeurs de peaufiner, d’optimiser le noyau.

 

Richard Stallman

Et cela tombe bien puisqu’à l’époque, Richard Stallman (appelé parfois intimement « rms »), en a grand besoin ou, plutôt, son projet GNU. Après plusieurs effets infructueux avec le noyau Hurd lancé en 1990 (en collaboration avec Bushnell) et les tests sur le noyau Mach (version mini), RMS décidera de jeter son dévolu sur le noyau de Torvalds, permettant, cette fois, d’obtenir une version stable de ce que l’on nomme aujourd’hui GNU / Linux ou Linux, selon les >opinions< et ce que la distribution intègre en partie « GNU » ou non :P !

Dès lors, après le déploiement d’une version 0.02 du noyau Linux en Octobre 1991, il faudra peu de temps (Février 1992) pour qu’une première version sous GNU GPL pointe sur les écrans ; Quand à la mascotte « tux » (Torvalds et UniX) de Larry Ewing (gagnant du concours dédié), elle sera officiellement présentée en 1996.

 

Linus Torvalds

Linux est bien souvent utilisé pour ne pas dire masqué, puisque largement usité mais sans voir « linux-inside » forcément. On retrouve ainsi sa modestie dans de nombreux logiciels voire OS (pour ne citer Android, l’OS mobile), des serveurs professionnels dans les entreprises qui tournent sous le noyau / OS libre… Bref, une liberté sans limites qui n’attend qu’à être éprouvée en notant que certaines distributions Linux reposent sur un usage ludique avec une prise en main ne nécessitant pas forcément un diplôme d’ingénieur.

 

Pour plus d’informations le >site francophone Linux< vous permettant, pour les profanes / curieux du genre, de tester les effets subtiles et secrets de la liberté, en tout simplicité ou en toute complexité !

 

Source : Linuxdaily.com