Microsoft : Edge moins énergivore qu’Opéra, Chrome et Firefox (my power is Edgnified) !

Toujours dans une optique de modestie concurrentielle et probablement en vue de son Anniversary Update en Juillet prochain qui annoncera les prochaines fonctionnalités de Windows 10, Microsoft persiste et signe en tentant de mettre en avant le côté économique de Microsoft Edge, face à d’autres navigateurs du marché.

 

microsoft Edge

 

Longuement développée dans un billet de son blog officiel daté d’hier, le 20 Juin, vidéo et graphiques à l’appui, la consommation d’Edge aurait été éprouvée via deux grands tests réalisés sur une Surface Book, pour chaque navigateur :

  • Le premier, sur la navigation basique / pure (défilement de pages, ouverture de sites Web, regarder des vidéos, ouverture d’onglets pour chaque requête donnée et sur des sites populaires comme Facebook, Google, Youtube, Amazon ou encore Wikipédia, entre-autres…) : selon les tests de Microsoft – CPU + GPU + WiFi – Firefox arriverait ainsi en dernier avec une consommation de 3 161 mW et Edge premier avec une consommation de 2 068 mW, Chrome et Opéra (mode économique de la batterie activé) étant respectivement en sandwich avec 2 819 mW contre 3 077 mW… Des données à relativiser puisque Microsoft, bon joueur, les comparent avec celles collectées dans le cadre de son programme Windows 10 Insider (Télémétrie) et, oh surprise, c’est Chrome qui termine la ronde avec 719,72 mW, Firefox est deuxième (aucune donnée pour Opéra ?…) avec 493,5 mW contre 465,24 mW pour Edge, bien sûr, qui termine encore premier, annonçant ainsi un taux d’économie de sa batterie sous la Surface Book, oscillant entre 36 % et 53 % ;

 

  • Le second, en flux vidéo (streaming) et haute-définition, toujours sur une Surface Book avec le même panel de comparaison (Chrome, Opéra, Firefox et Edge) : le taux d’économie de la batterie maximum grimpe jusqu’à 70 %, avec Chrome en bon dernier avec la batterie du portable qui lâche au bout de 4 h 19 mn et 50 sec. ; Vient ensuite Firefox (5 h 09 mn 30 sec.) puis Opéra (6 h 18 mn 33 sec.) et, enfin bien sûr, Edge en première position, avec une batterie pouvant tenir, d’après ce test, 7 h 22 mn 07 sec..

 

StatCounter_navigateurs Web janvier à mai 2016

Cette démonstration aux allures de tests scientifiques révèle indéniablement, de manière à peine voilée, une publicité grossière pour booster / démocratiser l’usage d’Edge au sein des foyers numériques… Un acte louable et légitime, certes, mais qui pourra laisser, même chiffres à l’appui, plus d’un internaute dubitatif, pensons-le, face à Chrome ou Firefox bien dominant sans compter, plus récemment, sur l’avènement d’un petit dernier (Français) dans la ronde des navigateurs : URBrowser, en notant que ces tests éprouvant la batterie et la consommation d’énergie sous Edge de Microsoft ont été réalisés… Par Microsoft (il aurait fallut confier la chose à un organisme, dans un monde idéal et vertueux, indépendant) ; La méthode Américaine frappe encore avant de réfléchir ; A voir si cette séduction abrupte conquerra le consommateur lambda à rejoindre la cause « Edgienne »… A suivre !

 

Source : Communiqué officiel blog de Microsoft – billet du 20 Juin 2016.