iPhone 6S et 6S Plus : la vulnérabilité qui permet de consulter contacts et photos sans mot de passe ! (Sirieusement)

Plus d’ouverture / d’interactivité sur le monde extérieur c’est bien mais s’en préserver pour mieux en profiter c’est tout aussi indispensable… Une leçon de vie que devrait apprendre cet incorrigible Siri, l’assistant vocal d’Apple qui une fois n’est pas coutume permettrait d’accéder aux contacts et aux photos du smartphone de la pomme verte sans besoin aucun d’entrer un quelconque mot de passe !

 

iPhone_Siri

 

Révélée par  le webzine technologique 9to5mac.com, cette faille serait aussi inquiétante qu’aisée à exécuter : Depuis un iPhone 6S ou 6S Plus (verrouillé bien sûr !), il suffirait de demander de l’aide à Siri pour faire une recherche de mails sur le réseau social Twitter. Après quelques précisions, il suffit de maintenir une pression prolongée (fonction 3D Touch) sur le tweet choisi pour ouvrir le menu contextuel. De là, entre-autres, l’utilisateur peut créer un nouveau contact pour associer cette adresse e-mail avec une ou plusieurs photos depuis, donc, l’album photos de l’iPhone incriminé… Et sans l’avoir vu venir, l’utilisateur a accédé à ses contacts et à sa galerie de photos sans que le système ne lui demande le mot de passe… Gloups !

 

Si, dans l’immédiat, Apple n’a pas encore réagit, 9to5mac préconise de désactiver dans les paramètres du smartphone, l’assistant vocal, via l’option « vie privée » puis, « photos ». Quand aux contacts, dans l’attente d’un correctif et faute de mieux, il est conseillé de désactiver purement et simplement Siri pour qu’il ne fonctionne pas en mode verrouillé.

 

FBI_Apple iPhone Siri_vie privée

Cette brèche peut légitimement poser des questions sur le rapport qualité / prix d’un tel smartphone… Une interrogation dont n’a, d’ailleurs, pas tardé à répondre certains curieux du genre tel qu’IHS, un spécialiste du genre qui vient de publier récemment son analyse du coût de production réel du dernier né d’Apple, l’iPhone SE, qui ne coûterait que 160 dollars à la firme de Cupertino.

Si ce type d’analyse financière des coûts démontre, une énième fois, l’avantage indéniable de produire à bas prix pour revendre à prix d’or, elle s’ajoute à une autre mesquinerie qui est, cette fois, du fait du FBI à l’encontre d’Apple puisque si ce dernier n’a officiellement plus besoin de la pomme verte pour décrypter le précieux iPhone 5C qui a été utilisé dans les attentats de San Bernardino du 2 Décembre 2015, il a affirmé pouvoir, à l’avenir, utiliser la technique ainsi acquise par ses propres moyens pour d’autres affaires ; En clair : décrypter un iPhone quand le FBI le jugera nécessaire sera tout à fait faisable et ce, sans l’aide d’Apple, aucunement, selon Reuters. « Nous sommes dans le même bateau« , rassure le FBI… A suivre !

 

Source : 9to5mac.com