Phonebloks : les points essentiels

L'impression 3D : personnalisation des modules hauts en reliefs et en couleurs !

 

phonebloks_modèles impressions 3d

 

Mais, ce n’est pas tout : en plus de personnaliser la taille, les types de modules du Phonebloks, l’utilisateur pourra à sa guise personnaliser le dessus des coques du ou des modules choisis basé sur une couleur et une texture, donnant une finition multi-matériaux comme l’a indiqué l’équipe hier à la conférence du smartphone modulaire.

phonebloks_exemple 1 impression 3d

Ainsi, les possibilités sont infinies puisqu’on peut pixeliser une image ou au contraire la rendre floue ou encore matérialiser une onde de musique que l’on aime… Bref, vous l’avez compris, la personnalisation est extrême et, si cela est réalisé en temps et en heure (car ça parait tout de même fou !), cela ravira les fervents adeptes du genre ! Notons aussi, que l’on peut imprimer en 3D de façon « ludique » : en effet, pour le module GPS, on pourra incruster un dessin formant une mini-map… Sympathique !

phonebloks_bibliotheque impression 3d

De plus, à la conférence, il a été montré une bibliothèque de « départ » où puiser l’inspiration… A voir qui gère ça et si cela finira en plate-forme où l’utilisateur, avant de finaliser sa commande par exemple, choisit son dessin ou mieux propose un dessin de son cru ou trouvé sur le net et le « gabarise » pour le module donné… A voir ! En tout cas, Google a confirmé un partenariat avec 3D Systems, spécialisé dans l’impression 3D en notant que courant semaine dernière, l’action dans ce domaine a chuté, en bourse, de près de 15 %, selon le magazine en ligne LaPresse.ca, ce qui devrait permettre aux acheteurs potentiels de se décider (acheter quand l’action baisse !).