Phonebloks : les points essentiels

Conclusion

Phonebloks_monolithe

Ainsi et paradoxalement, il est un peu trop tôt encore pour tirer des conclusions, justement : la conférence a vendu du rêve durant ces deux derniers jours avec, non pas l’exercice scolaire de la pâte à modeler ou encore le « dessine-moi un développeur » ! -mais plutôt ce Phonebloks, un smartphone modulaire où, quand la pièce est défectueuse, eh bien, qu’à cela ne tienne, il suffit de la changer ; Un smartphone où l’on peut oser, pour la première fois, dire qu’on peut le personnaliser partout et de différentes manières avec différentes sources. Certes, certains diront que les fonctions présentées, pour la plupart, sont du « déjà vu » et ne présentent, en soi, rien de révolutionnaire mais d’autres, au contraire, diront que la révolution réside dans le fait que ces technologies sont intégrées dans le Phonebloks, ce qui ne le rend que plus attractifs encore ! A ce stade, on l’aura compris, rien à conclure mais tout à rêver et, surtout, deux camps qui vont fermement se profiler : un camp « old school » avec des personnes préférant garder leur smartphone tout beau et brillant et, point grave, on en rachètera un autre dans 3 ans, c’est comme ça et, un autre camp, plus « moderne », qui privilégie l’écologie sur le long terme de ces appareils en les utilisant au maximum via le Phonebloks qui sera, peut-être, précurseur d’une longue lignée future… A réfléchir !

 

Pour en savoir plus ou si vous vous sentez l’âme créative, voici le lien vers le site officiel du projet Ara consacré au Phonebloks, où vous trouverez un kit de développement téléchargeable (MDK) ; La partie logicielle viendra bientôt !

Pour les nostalgiques, le site officiel de Dave Hakkens, l’instigateur du Phonebloks, un peu oublié à cette conférence !